Auteur Sujet: [NWN2] Mask of the Betrayer  (Lu 13766 fois)

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« le: 14 janvier 2008 à 05:14:11 »


Hé ben, entre The Witcher et celui là, la fin d'année 2007 aura vu sortir deux excellents RPGs.

Mask of the Betrayer, c'est un add-on pour Neverwinter Nights 2. Neverwinter Nights 2, c'est un bon petit RPG de chez Obsidian Entertainment (Knights of the Old Republic 2, ce sont eux) sorti vers l'automne 2006.
Je dis bon petit RPG, parce que l'intrigue n'était pas d'une originalité démentielle : un héros innocent originaire d'un petit village qui va bientôt découvrir qu'il lui est arrivé quelque chose de terrible durant son enfance, qui va se révéler être en rapport avec un Mal ancien qui est sur le point de se réveiller et de semer la destruction, et à partir de là vous devinez sans peine sur qui va retomber la tâche de sauver le monde. J'avais néanmoins bien apprécié le jeu à cause des compagnons d'armes, tous plus attachants les uns que les autres, avec des caractères bien définis, des backgrounds sympa et en bonus des doublages impeccables qui collaient pile aux personnages.

Enfin, je dis tout ça surtout pour faire la rupture avec Mask of the Betrayer. Ici, plus question de monde en péril ou de Seigneur des Ténèbres, c'est une affaire personnelle et c'est magnifiquement orchestré. L'histoire reprend là où celle de NWN2 s'était arrêtée, mais en coupant les ponts sans ménagement : on commence par dire au revoir à la Côte des Epées, bienvenue en Rashéménie, région peuplée de sorcières et d'esprits, et on continue avec un scénario tout neuf; il y a quelques références aux évènements de la campagne originale au cours du jeu, mais c'est de l'ordre de l'anecdotique.

C'est bon, me tapez pas, je commence à parler du jeu :P
Donc, vous vous réveillez dans une caverne sans trop savoir comment vous y avez atteri, avant d'être rejoint par une fille de l'ordre des Mages Rouges de Thay, qui vous explique en vitesse que oui, vous êtes à des centaines de kilomètres de Neverwinter, que non, elle ne sait pas pourquoi vous êtes ici, mais surtout que vous êtes dans un terrier à esprits qui sont pas contents d'avoir été dérangés, et que faudrait songer de commencer à courir.



Vous vous rendez vite compte que ça ne va pas très bien, comme si vous aviez un vide en vous, qui se trouve comblé après avoir dévoré (involontairement) le premier esprit s'étant présenté à vous. Rapidement, on vous révèle que vous êtes accablé par la malédiction du Spirit-Eater et l'intrigue va tourner autour de "qu'est ce que c'est que cette malédiction", "pourquoi moi", "qui sont les responsables de ce bordel", et "qu'est ce qu'on y fait".

A partir du moment où la malédiction est révélée, une jauge à énergie spirituelle fait son apparition; je vais prendre un peu de temps pour l'expliquer :



La jauge verticale représente le niveau d'énergie spirituelle. Plus elle baisse, plus votre personnage s'affaiblit. Si elle tombe à zéro, vous mourez.
La jauge horizontale représente votre niveau de "faim". Plus elle est remplie, plus votre niveau d'énergie spirituelle baisse rapidement.
A la base, il y a deux moyens de regagner de l'énergie spirituelle : une fois par jour, il est possible de réprimer sa faim, ce qui remplit un peu la jauge d'énergie et fait légèrement baisser la faim. L'autre manière, c'est de se trouver un esprit en balade et de le dévorer. Cela redonne beaucoup plus d'énergie, mais cela augmente sensiblement la faim. Mais assez parlé de ça, revenons au scénario, surtout que c'est maintenant que ça commence à devenir intéressant :)

Donc, les sorcières du coin vous expliquent que la terrible malédiction du Spirit-Eater pèse sur votre pauvre âme damnée, et vous orientent vers une entité qui en saura plus sur votre affliction et qui pourra peut être vous mettre sur la voie de la guérison. Bon, pourquoi pas. Un peu plus tard, au détour d'une ruelle, un gamin vous aborde avec des mots du style Monsieur ! Excusez moi, monsieur, vous possédez le Don. Ah. Le "Don" ? Dis-donc, ça change de ton par rapport à "Malédiction". Dis m'en plus, tu m'intéresse. Il en retourne que le gamin fait partie d'une tribu qui serait prête à vous aider à mieux exploiter ce... Don.

Et c'est là que le scénario commence à dévoiler sa monumentalitude (OK, ce mot n'existe pas mais vous voyez où je veux en venir). Plutôt que de partir sur une trame "T'es maudit, ça craint pour toi. Haha.", il est tout à fait possible de prendre sa condition de Spirit-Eater comme une bénédiction et d'embrasser sa faim plutôt que de la réprimer. C'est pour ça que je tire mon chapeau aux développeurs, car faire le méchant est pour une fois un choix tout à fait viable, qui ne se limite pas à maltraiter les pauvres innocents.
Mieux, les conséquences sont d'une autre dimension que le simple "les gentils ne m'aiment pas, les méchants barbares assoifés de sang sont mes potes". En effet, choisir la voie de la résistance à la faim conduit à des capacités qui permettent de remplir son énergie sans augmenter sa faim; gérer son énergie spirituelle passe donc vite au second plan. Par contre, accepter son sort et se rassasier d'esprits ouvre le chemin vers des capacités bien violentes, comme dévorer directement les âmes des êtres vivants et de plus, chaque festin rapporte des "essences spirituelles", qui permettent de forger de l'équipement surpuissant. En contrepartie, la jauge de faim arrive très vite au maximum, et y reste, il faut donc être constamment à la recherche de proies pour satisfaire un appétit intarissable. La grande classe.



C'est le choix le plus "marqué" de Mask of the Betrayer, mais c'est loin d'être le seul. Le jeu est rempli de décisions à prendre et des conséquences qui vont avec. Quand des personnages présentent des quêtes, il est souvent possible de dire "En fait, non" à leurs propositions, et d'embrayer sur vraiment autre chose, plutôt que de se retrouver en face de l'éternel "Bon, si tu changes d'avis, tu sais où me trouver.".



Parlons un peu des compagnons d'armes. Là encore, les décisions prises influent sur les compagnons susceptibles de vous rejoindre, et une fois qu'ils sont avec vous, ils ne se content pas d'être là et de vous suivre aveuglément, ils réagissent aux choix effectués de manière assez convaincante, qui colle bien à leur caractère. Essayez donc de dévorer tous les esprits qui passent à votre portée alors que la gentille prêtresse celestial vous accompagne, ça va vite finir avec du sang et des morts.
Vous pourrez donc être accompagné de Safiya, la Mage Rouge citée en premier ici, Kaelyn la celestial dont je viens de parler, Gann le hagspawn qui aime se balader dans les rêves des autres, Okku l'esprit de dieu-ours ou encore One of Many, un espèce de mort-vivant artificiel.





Pour résumer, Mask of the Betrayer, c'est une histoire super bien racontée, intéressante à suivre et qui vous emmène dans plein d'endroits différents et exotiques, tous plus agréables à découvrir les uns que les autres, une multitude de choix et de décisions à prendre telle qu'il est impossible de faire le tour du jeu en une (voire deux) fois, des dialogues bien fichus et des répliques mémorables (dont pas mal sont attribuables à One of Many ou aux autres compagnons d'armes).
Une réussite sur tous les points, qu je recommande à tous les amateurs de RPG.

Ah, on me signale que MotB est un add-on et qu'il apporte du contenu supplémentaire par rapport à NWN2... enfin, de mon côté j'ai trouvé ça ultra secondaire tellement j'étais scotché par le solo.
Donc pour commencer, l'accès aux niveaux épiques est débloqué (je précise que NWN2 fonctionne sur le modèle Donjons & Dragons, les niveaux 1-20 sont "standards", au delà on passe dans le domaine épique, qui représente globalement des personnages tellement puissants qu'ils sont en mesure de d'aller se confronter aux Dieux). Le niveau recommandé pour le début de la campagne est 18 (si vous utilisez un personnage ayant un niveau inférieur, il sera "level up" avant que le jeu ne commence).
Des nouvelles races, comme les demi-Drow, les elfes sauvages ou les Genasi, des espèces de bestioles célèstes s'identifiant à un élément : le feu, la terre ou l'eau.
Il y a aussi des nouvelles classes et des nouvelles classes de prestige. Je ne les ai pas en tête, mais je peux les détailler si ça intéresse des gens.


Ulver

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 415
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #1 le: 14 janvier 2008 à 09:51:54 »
J'avais beaucoup aimé la campagne NWN2 de base. Après un NWN1 de base qui était quand même très moyen, j'avais un peu peur en attaquant ce second opus, mais j'ai été, comme toi, charmé par les relations entre les compagnons (et ça a son importance, ce n'est pas que pour faire joli !), et le scénario, bien qu'assez basique au début, prend des allures épiques complètement folles par la suite.

Et comme je viens de finir The Witcher, et bien j'ai commencé cette extension pas plus tard que la semaine dernière, et on vient de me dévoiler cette fameuse barre de faim que je vais essayer de contrôler comme je peux :P

En tout cas, le début du jeu m'a beaucoup plu, le scénario démarre dès le début, ce qui n'était pas le cas de la campagne de base et qui était son principal défaut (le premier acte était pas terrible, les quêtes pas intéressantes... heureusement qu'à partir de l'acte II, le jeu décolle réellement et on se régale).

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #2 le: 14 janvier 2008 à 13:22:47 »
C'est vrai que j'ai été un peu extrême dans la description de NWN2, j'avais quand même bien aimé l'histoire, surtout quand les quêtes commencent à être autre chose que "faire ce que machin à dit". Mais remarque, j'attendais toujours plus les différentes réactions de ceux qui m'accompagnaient que du développement du scénar'. Et je n'étais jamais déçu :D

J'ai aussi oublié de préciser une petite chose dans le premier post, qui n'est peut être pas évidente. Tous les choix que le héros est amené à faire, toutes les décisions qu'il est amené à prendre font de MotB un jeu très non-linéaire. Et pas "non-linéaire" dans le sens "Tu peux aller au point A puis ensuite te diriger vers B ou l'inverse, mais au final tu seras forcé de passer par les deux", mais plutôt dans celui de "Tu es obligé de passer à quelques endroits pour faire avancer le scénar', mais à côté de ça il y a plein de choses importantes à faire, même si elles ne sont pas obligatoires".
Ce que je veux dire c'est qu'il faut fouiller. Chercher les pierres louches sur le côté du chemin et les retourner pour voir ce qui se cache dessous. Bref, faire preuve d'initiative plutôt que de suivre une ligne droite imaginaire entre le début et la fin du jeu.
Par exemple, le passage où les sorcières disent d'aller dans telle forêt pour chercher le conseil de la chose capable de me renseigner sur la malédiction et les moyens de la contrôler. Je jouais un perso qui considérait ladite malédiction comme un don du Ciel (ou de l'Enfer, du coup) que seul un lâche doublé d'un faible pourrait renier. Du coup, ça ne m'intéressait pas trop d'aller voir quelqu'un qui n'aurait sans doute rin d'intéressant à m'apprendre.
J'ai quand même décidé d'aller voir de quoi il en retournait un peu plus tard, hé ben je n'ai pas été déçu. Je me suis retrouvé embarqué dans une petite histoire de rébellion, j'ai pu récupérer un nouveau pouvoir et faire l'acquisition d'éléments très important pour la suite (et même la fin) du jeu. Alors qu'il aurait été facile de complètement passer à côté de tout ça.

Criminel

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 1485
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #3 le: 14 janvier 2008 à 13:56:40 »
J'ai installé NW2, démarré la campagne, et puis....bof....Je ne sais pas, comme un grand moment de solitude face au jeu.

J'ai bien envi de m'y remettre, mais j'ai vraiment eu du mal à la fois avec la relative complexité de gestion du groupe, des skills et du matos, sans parler de la magie.
Mais le plus difficle, ce que je n'ai absolument pas maitrisé, se sont les phases de combat.

Pourriez vous me donner quelques conseils pour aboder ces phases ?

Merci.

Nikau

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 2110
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #4 le: 14 janvier 2008 à 16:01:37 »
Aut'question :faut une machine de course pour faire tourner la bête décemment ? Je ne demande pas des graphismes au top mais un truc qui tourne pas trop moche sur un athlon XP avec une bonne carte graphique de la génération d'avant, voire d'avant avant (elle est encore AGP pour vous dire).

même question pour the witcher tient, pour ceussent qui connaissent et passent par ici.

Ulver

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 415
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #5 le: 14 janvier 2008 à 16:19:19 »
Pour les combats, c'est difficile de donner des conseils je trouve. J'étais un grand habitué des jeux type D&D (Baldur's Gate, Icewind Dale, Planescape Torment, NWN1), donc on retrouve très rapidement ses marques dans NWN2. C'est vrai qu'il y a des tonnes de sorts, des compétences dans tous les sens etc... Personnellement, avant j'avais le temps de peaufiner à mort cet aspect gestion, mais aujourd'hui, pour NWN2, j'avoue me prendre beaucoup moins la tête. Pour tous mes compagnons, je laisse l'IA choisir les compétences, je ne personnalise que mon personnage principal (et là, ça dépend de ta classe).

Je n'ai pas non plus beaucoup cherché tout ce qui était du côté de l'alchimie et de la création d'armes/armures, ça semblait pas mal, mais ça avait l'air de prendre un peu de temps. Je préférais me consacrer à l'avancement dans le scénario.

Pour les combats, j'avais un prêtre comme personnage principal, donc ça consistait pas mal à "Je me lance des sorts de malade pour être plus fort qu'un guerrier, et à l'assaut !". Quand ça allait mal, je lançais deux trois sorts de soin, et dans les derniers niveaux, je pouvais lancer des attaques de zone assez dévastatrices.

A noter qu'au début je jouais en difficulté elevé (hardcore il me semble), c'est à dire qu'un sort de zone affectait tous mes alliés (normal, une boule de feu qui tombe, elle est pas forcément que pour les ennemis :P), mais au final, j'ai dû me remettre en normal, car mes alliés étaient du genre un peu suicidaire (ils balançaient à tout va des sorts qui me mettaient dans de facheuse position :D).

Au final, un prêtre, un magicien, un guerrier et un voleur, voilà le groupe qui m'a suivi tout au long du jeu. Mais j'avoue que pour des conseils plus précis, je sais pas trop quoi te dire...

@Nikau : j'avais quand je jouais à NWN2 de base un 3500+ et une 7800GT, un matos assez sympa et j'avais pas de problème... suffisait que je coupe les ombres parce que sinon c'était pas la peine (il devait y avoir un bug là dessous...). Avec l'expansion, parait que c'est mieux, mais j'ai pas noté de différences flagrantes.
J'imagine que si ça tourne tout à fond avec une 7800GT, ça doit être pas mal en sacrifiant un peu les graphismes avec une carte plus vieille.

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #6 le: 14 janvier 2008 à 16:20:29 »
@Nikau
T'as quoi exactement comme matériel ? NWN2 je le faisais tourner sur un Pentium M 1.7 GHz, 1 Go de DDR2 et une ATI X700 256Mo (encore AGP, elle aussi :P). Je mettais pas tous les détails à fond mais les performances restaient correctes.

@Criminel
Les phases de combat... ça dépend pas mal de la constitution de ton groupe, et du niveau de difficulté dans lequel tu joues. En mode facile, les sorts à zone d'effet du style boule de feu ne blessent pas les alliés, donc tu te fiches royalement de qui se trouve dans la zone, tes mages peuvent tout blaster sans trop se soucier de quoi que ce soit. En mode "Vraies règles D&D", là ça devient tout de suite plus intéressant.

Tout d'abord, avant un combat il faut s'y préparer. Un Ensorceleur ou un Magicien ne portant pas d'armure, il meurt dès qu'un ennemi s'approche et lui éternue dessus. C'est pour ça qu'il faut y aller un maximum avec les sorts de protection (à ce propos, tu as une version anglaise ou française ? Dans ce dernier cas, j'essayerai de traduire les noms des sorts, des attributs et des capacités :P) : Mage Armor et Improved Mage Armor qui augmentent la Classe d'Armure (CA) du perso, Stoneskin, Greater Stoneskin et Premonition qui ajoutent une couche de points de vie supplémentaire à la cible, et plein d'autres comme Shadow Shield qui protège contre la magie de mort, Mind Blank qui protège des effets mentaux, Ghostly Visage qui confère Camouflage (50% de chances d'ésquiver les attaques).
Ensuite, y a tous les sorts à lancer sur ses alliés : Haste (déplacement accéléré, une attaque de plus par round, bonus de +1 d'esquive à la CA), Bull Strength (+4 en Strength à la cible), y en a toute une ribambelle comme ça.

Après, la baston démarre. Si le combat s'engage à distance, que les mages balancent leurs sorts à zone d'effet rapidement avant de lancer les guerriers au contact. Un aspect assez important dans D&D, c'est le contrôle du champ de bataille. Il ne suffit pas de pouvoir faire plein de dégâts, y a des moyens beaucoup plus efficaces de balayer l'adversaire. Là encore, je vais parler des lanceurs de sort : ils ont accès à tout un éventail de sorts qui, s'ils ne font pas directement mal à l'ennemi, le mettent bien dans la mouise. Hold Person, Hold Monster paralysent la cible, et je crois qu'au passage elle prend des malus immondes à l'esquive et tout. Les Dispel Magic ou Spell Breach, qui (respectivement) retirent des effets magique à la cible et augmente sa vulnérabilité aux sorts. Charm Monster et Charm Person sont pas mal dans le genre, trouver un allié parmi les ennemis. Et plein d'autres sorts à zone d'effet qui peuvent gêner les ennemis : Web qui peut paralyser les créatures qui passent dedans, Wall of Fire se passe de commentaire, Cloudkill créée un nuage qui fait mal à tout le monde, Cloud of Bewilderment peut immobiliser ceux qui se retrouvent dedans...

Après, pour les autres rôles que lanceur de sort (ça va aller plus vite là, je connais beaucoup moins :P).
Guerrier : c'est assez basique, le bonhomme qui a une armure impénétrable et qui compte sur son arme pour faire tout le travail. Là encore, le guerrier peut apprendre des compétences plus orientées vers le contrôle des adversaires plutôt que les dégâts bruts : Knockdown, Disarm...
Roublard : son rôle principal est hors-combat pour désarmer les pièges et déverouiller cadenas, mais il c'est aussi un vrai tueur tant qu'il arrive à attaquer par derrière (il peut alors effectuer des sneak attacks qui font plein de d6 de dégâts supplémentaires)
Paladin : comme le guerrier, mais il dispose en plus de magie divine pour péter la tête aux serviteurs du Mal
Prêtre : le médecin du groupe, possède tout un panel de sorts de soin et de résurrection. C'est aussi un fléau pour les mort-vivants.
Druide : possède aussi des sorts de soin, peut invoquer des animaux, changer de forme et appeler la colère de Mère Nature sur les bonhommes d'en face.

Voilà, je crois que j'ai fait le tour des différentes classes et de leurs rôles. Pour résumer, suffit de retenir : d'abord contrôle du champ de bataille, ensuite on pense à faire mal :)

Criminel

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 1485
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #7 le: 14 janvier 2008 à 16:40:13 »
Merci beaucoup pour vos réponses.
J'ai une version française du jeu, mais je devrais pouvoir m'en sortir avec tes explications.

@Nikau : les graphismes de The Witcher sont tout de meme un cran au dessus de ceux de NW2. Pour ce dernier, il me semble qu'en fonction des règlages (trés nombreux) on pouvait aller du "bon" au "carrément injouable"
Quand à The Witcher, il reste extrêmement séduisant et jouable, même avec des options réduites.

Nikau

  • Administrateur
  • *****
  • Messages: 2110
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #8 le: 14 janvier 2008 à 17:07:49 »
Bon,ça devrait passer pour NW2, il me semble que j'ai une 7800quèque chose sur un athlon XP1800 et 2G de ram.

Pour the witcher, faudra que je vérifie.

EDIT : cool butch, merci pour l'info The Witcher !

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #9 le: 14 janvier 2008 à 17:40:41 »
Concernant The Witcher, j'avais essayé la démo sur la même config' que celle citée plus haut, et ça allait. Les niveaux de détails tendaient vers le bas, mais ça restait agréable à l'oeil. Le seul point vraiment frustrant était les temps de chargement, et ça a été corrigé avec la version 1.2.

Ulver

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 415
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #10 le: 14 janvier 2008 à 18:02:51 »
@Butch : bravo pour tes explications !
Sinon, tu joues avec les vraies règles D&D toi ? J'ai joué avec ce mode jusqu'au boss final, mais celui-ci m'ayant fait arracher quelques cheveux, je suis passé en mode "Normal" pour le vaincre :/

Pour l'extension, je suis resté en mode Normal d'ailleurs, faudrait peut être que je repasse dans l'autre mode pour que ce soit plus intéressant.

Je crois qu'à part le boss de fin, c'est le dragon où j'ai bien cru que j'allais me tuer devant mon PC. J'ai réussi à le vaincre en "Hardcore" (vrais règles D&D donc), mais j'ai dû aller par incrément avec des sauvegardes en plein combat... pas très fairplay, mais bon :P

A part ces deux là, avec un peu de précaution, on s'en sort pas mal.

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #11 le: 14 janvier 2008 à 18:31:10 »
Citation de: Ulver
Sinon, tu joues avec les vraies règles D&D toi ? J'ai joué avec ce mode jusqu'au boss final, mais celui-ci m'ayant fait arracher quelques cheveux, je suis passé en mode "Normal" pour le vaincre :/
Hoo la solution de facilité :P Oui, je joue en mode "Hardcore D&D" (je crois que c'est ça le nom). Mais pour combat contre le boss final, y a d'autres paramètres que la difficulté...
[spoiler NWN2]par exemple lesquels de tes compagnons t'abandonnent. J'ai gardé à peu près tout le monde; y a juste Bishop qui s'est barré (mais il n'a pas rejoint l'adversaire non plus) et Qara qui a rejoint le Soul Reaver (je ne me rappelle plus de son nom), mais je ne pouvais pas la supporter et ça a donné l'occasion à Sand de montrer qui était le patron :P[/spoiler NWN2]

Citer
Pour l'extension, je suis resté en mode Normal d'ailleurs, faudrait peut être que je repasse dans l'autre mode pour que ce soit plus intéressant.
Je trouve que quand on commence à atteindre les niveaux les plus hauts et à entrer dans le domaine Epique, les sorts à effet de zone deviennent vraiment trop puissants si on a pas à se soucier de qui on va toucher. Allez, tiens, une pluie de météores. Et une autre. Et une autre. Encore debout ? Hmmm *cherche, cherche, cherche* Ah tiens, Hellball. SPECTACLE D'APOCALYPSE.

Citer
Je crois qu'à part le boss de fin, c'est le dragon où j'ai bien cru que j'allais me tuer devant mon PC. J'ai réussi à le vaincre en "Hardcore" (vrais règles D&D donc), mais j'ai dû aller par incrément avec des sauvegardes en plein combat... pas très fairplay, mais bon :P
Le dragon j'ai du m'y reprendre à plusieurs fois. J'ai déjà commencé par l'embobiner, un truc du style "Mais bien sûr que je vais t'aider à détruire les géants [hahahaha]", et ensuite ça a été une question d'arriver à lancer les sorts qui fallait au bon moment :)

Ulver

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 415
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #12 le: 14 janvier 2008 à 20:17:47 »
[Spoiler NWN2 !]Ah moi j'ai été un peu plus... brut (:D) avec mes compagnons tout au long de l'aventure. Du coup à la fin j'avais pas mal de monde contre moi.
Sinon dans le jeu de base j'ai bien aimé la gestion de l'alignement. J'ai commencé chaotique mauvais, j'étais une ordure au début, et plus l'aventure continuait, plus je (enfin, mon personnage) me rendais compte de l'importance que j'avais dans cette histoire, et je commençais à être de plus en plus gentil... Avec la quête du dragon, je suis passé chaotique bon, repoussant le mal une bonne fois pour toute, et maintenant, je défends la veuve et l'orphelin :cool: J'ai trouvé ça sympa cet espèce de parcours initiatique, cette quête du bien ! [/Spoiler NWN2 !]

Sinon, c'est vrai que dans les niveaux épiques, ça devient un peu facile avec les sorts de zone. Je vais repasser dans le mode de difficulté hardcore (qui au final, devrait être le mode "Normal", mais bon...).

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #13 le: 15 janvier 2008 à 15:26:57 »
@Ulver, concernant le passage d'alignement de Mauvais vers Bon
Je vois ça plutôt comme une faiblesse des choix de NWN2 (et de pas mal d'autres RPGs). Ce que je veux dire, c'est que les seules actions mauvaises possibles sont les gros trucs barbare Chaotique Mauvais qui tue des bébés phoques sans raison. Je trouve pas ça folichon comme comportement, donc reste l'autre solution: faire le Bien.
Après, dans MotB je trouve que l'alignement est beaucoup mieux géré (voir tout ce que j'ai écrit à ce propos :P)

Citer
Je n'ai pas non plus beaucoup cherché tout ce qui était du côté de l'alchimie et de la création d'armes/armures, ça semblait pas mal, mais ça avait l'air de prendre un peu de temps. Je préférais me consacrer à l'avancement dans le scénario.
Tu passes quand même à côté d'un aspect intéressant du jeu :)
Ca ne prend pas tant de temps que ça (recette - atelier de magicien - ingrédients - sort approprié - *ding* c'est prêt), et c'est génial sur deux points: Un, les bonus appliqués aux armes/armures vont de négligeable à monstrueux; ça peut 'achement aider quand les monstres commencent à devenir bien balaises, et Deux, une fois l'objet enchangé, tu peux changer ton nom. Et qu'y a-t-il de plus cool que de se balader avec une épée que t'as baptisé toi même ? :D
Enfin, si ton personnage n'a pas les compétences requises, y a toujours un Magicien dans ton groupe qui peut s'en charger pour toi (Sand dans NWN2, Safiya dans MotB).

Ulver

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 415
    • Voir le profil
[NWN2] Mask of the Betrayer
« Réponse #14 le: 15 janvier 2008 à 18:37:44 »
Ben en fait, la première épée que j'ai forgé, c'était dans l'expansion, ce matin :P (avec des essences d'esprit...).

C'est vrai que j'aurais pu m'y consacrer un peu plus :fouet: