Auteur Sujet: Je suis une légende...  (Lu 19516 fois)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« le: 26 décembre 2007 à 16:53:15 »
:cool:

Nan allez...pas moi hein ! C'est l'autre...le Men in black :P

je sors à l'instant de la projection de "Je suis une légende" avec des morceaux de Will Smith dedans...eh bien...pauvre Amérique...:(
J'éviterai l'Anti-américanisme primaire en me contentant non pas de la fustiger mais plutôt de la plaindre. Le film n'est pas vraiment mauvais. Hollywood compte peu d'artistes mais regorge de bon artisans, capables de reproduire avec Maestria une demi douzaine de recettes qui font l'ossature du cinéma du Cru.
C'est par contre tout le message qui est transfiguré, et je m'adresse là aux lecteurs du bouquin éponyme de Matheson, d'où le film est tiré.
Le livre offre un dernier chapitre original, pessimiste et humaniste (à sa facon) qui donne une clef de lecture très particulière au périple de ce survivant.
Le "Je suis une légende" au cinéma métamorphose complétement ce message final pour faire de cette histoire un conte qu'on pourrait se raconter entre Mormons à la veillée.
Ce film est bourré de bondieuserie là ou le livre en était à mille lieux...et même à l'opposé exact.

Regarder "Je suis une légende" au cinéma, c'est comme se taper un remake de 1984 qui porterait un hommage final au sécuritarisme: Un sacrilège intellectuel. :blink:

Bon après, les scénaristes font ce qu'il veulent et après tout, ils ont même le droit de modifier le message de l'oeuvre jusqu'a le rendre méconnaisable. Je n'ai pourtant jamais vu une oeuvre qui, tout en respectant les grandes lignes de l'intrigue initiale parvienne à terminer aux antipodes de l'oeuvre de l'écrivain.

Le message offert est mille fois revu, c'est celui d'une amérique qui vit au diapason d'une idéologie ambiante qui ne sent pas bon. :/
Le traitement de "Je suis une légende " est très symptomatique je crois, comme une poussée de fièvre qui pousse à faire croire que "certaines choses ne peuvent se dire" et "doivent se dire autrement"
En bref, a prochaine fois, je louerai Armageddon...au moins je n'aurai pas de surprises...:P

PS : j'espère que je me serai au moins fait comprendre des lecteurs de Matheson :)
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

LoopKin

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 454
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #1 le: 26 décembre 2007 à 17:02:24 »
Citation de: Carlos
Bon après, les scénaristes font ce qu'il veulent et après tout, ils ont même le droit de modifier le message de l'oeuvre jusqu'a le rendre méconnaisable. Je n'ai pourtant jamais vu une oeuvre qui, tout en respectant les grandes lignes de l'intrigue initiale parvient à terminer aux antipodes de l'oeuvre de l'écrivain.
J'ai pas lu le bouquin... mais merci pour le compte rendu car j'étais susceptible d'aller le voir et tu m'as bien calmé :)

Pour ce que j'ai mis en gras, ils sont pas encore en grève les scenaristes hollywoodiens ?

Ha ben j'essaie de leur trouver une excuse :)

silence

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1159
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #2 le: 26 décembre 2007 à 17:11:55 »
N'ayant pas lu le livre dont le film est tiré je ne peux commenter la fidélité du scénar vis a vis du récit original. Par contre le film s'est révélé être une bonne surprise : je me suis présenté à la séance sans rien savoir du scénario et après avoir craint pendant quelques minutes de me trouver face a un banal film "d'horreur" j'ai été plutôt favorable au traitement fait sur le personnage de Will Smith a partir du milieu du film. le film évite la succession de couloirs sombres ou la simple angoisse de Robert Nevill comme dans la plus part des films du genre, mais plutot une lente descente aux enfers et un découragement progressif tout au long du film.

Ce n'est que mon avis et le film est peut être aux antipodes du bouquin mais pour quelqu'un qui ne supporte pas ce type de film habituellement j'ai vraiment été étonné et je ne regrette absolument pas ma place de ciné. Pour moi un excellent film, surement réservé à ceux qui n'ont pas lu le livre d'après ce que dit Carlos ...
Le monde est en train de devenir cinglé ! - Walter Sobchak, The Big Lebowski -
Il ne faut pas oublier que les poupées vaudou, dans un certain nombre de pays, sont des armes et moi je ne l'oublie pas ! - Frédéric Lefebvre, Europe 1 -

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #3 le: 26 décembre 2007 à 17:21:30 »
Faut pas s'y tromper, j'ai passé un bon moment pendant le visionnage, jusqu'aux ultimes minutes.
Matheson n'est pas un grand écrivain mais il tenait dans son ouvrage un point de vue original et détonant posé sur une intrigue somme toute classique.
Sur le "déroulé" de l'histoire, pour autant que je me souvienne du livre, le film a plutôt bonifié l'oeuvre.
...ce qui permet d'endormir la méfiance du spéctateur et lui faire bouffer l'hostie dans les cinq dernières minutes...:siffle:

Où Matheson dépeignait crûment l'humanité pour elle même, le film te fout une couche de Ripolin messianique...
On est décu après le film plus que pendant, et d'autant plus qu'on a lu le livre.

En somme, je ne déconseille pas forcément le film :)

PS: bah voilà, j'ai écrit en même temps que silence : on est d'accord ;)
Re-PS : Si vous voulez que je dévoile le "point de vue" ou "éclairage" du bouquin, je peux le faire hein ! :P
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Elwann

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1706
    • Voir le profil
    • Tribus - le jeu de plateau
Je suis une légende...
« Réponse #4 le: 26 décembre 2007 à 19:48:44 »
Evite, si ça t'ennuie pas; j'étais en train de me demander si c'était celui-là que j'allais voir demain ou un autre :)

 Au final, vous avez plutôt piqué ma curiosité :happy:  Si je vais le voir ( je ne serai pas le seul à choisir ), je vous dirai ce que j'en ai pensé.
 Il y a une question que je me posais aussi, chaque fois que je passais devant l'affiche: Will Smith serait-il utilisé à contre-emploi?
Parce que si c'est le cas, le film comporte déjà suffisament d'originalité pour être notable :rolleyes:

EDIT: Yeaaaah, 900ème! ça s'arrose!!
_______________________________

Auteur de Tribus (http://tribusjeudestrategie.wordpress.com/)
 et Les Marchands de Babylone

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #5 le: 26 décembre 2007 à 20:33:35 »
J'attendrai qu'un spectateur/lecteur de Matheson donne son avis :)

Je radote un dernier coup mais mon propos ne vise pas vraiment à critiquer le film pour ce qu'il est mais plutot à souligner l'abbération scénaristique qui a poussé les auteurs à modifier la morale de l'histoire, la seule chose qui ne POUVAIT être modifiée. Elle donnait une clef de lecture très précise à l'ensemble.

Avec le dénouement, c'est toute l'histoire qui change, c'est toute sa philosophie chamboulée, très profondément, vraiment. :|

C'était la force, le presque unique intérêt du livre. Vraiment étrange...:|

Si tu choisis ce film, il est probable que rien ne te soit flagrant. Toutes mes remarques n'ont de sens que comparé au livre...:)

PS : Toi qui a vu le film je crois, c'est comme si dans "Fight Club" (fidèle au bouquin au passage) on découvrait que Brad Pitt était euh...simplement ce qu'il semble être...:P
Ca changerait tout au film hein ? :P
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Elwann

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1706
    • Voir le profil
    • Tribus - le jeu de plateau
Je suis une légende...
« Réponse #6 le: 27 décembre 2007 à 00:03:46 »
Aaaah... plutôt, ouais. Je savais pas que Fight Club était tiré d'un bouquin, et je sais pas non plus comment t'as su que je me le suis offert pour Noël par désir subit de le revoir :P mais en effet, ça modifierait énormément le message.

 Après, savoir si beaucoup de gens le remarqueraient ou pas, c'est une autre question :rolleyes:
Simple curiosité, t'as entendu des gens sortant du ciné à côté de toi émettre ce qu'il faut bien appeler des avis sur le film? Si oui, ça t'a paru comment?
_______________________________

Auteur de Tribus (http://tribusjeudestrategie.wordpress.com/)
 et Les Marchands de Babylone

Rampa

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1428
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #7 le: 27 décembre 2007 à 01:03:16 »
Je viens de voir le film... mais j'ai pas lu le bouquin.

Pour moi le film est très bien, lente descente psychologique du persone de Will Smith et tout et tout...

Par contre Carlos si tu veux m'envoyer par MP un petit résumé de la fin du bouquin et du "pourquoi du comment le film il casse toute la mythologie du bouquin", vas-y envoie moi ;)


PS : j'ai aussi vu Resident Evil 3 dernièrement et ça par contre si le "fond" de l'histoire est le même... c'est vraiment de la merde en branche :siffle:

Lezard-vert

  • Salamandre
  • **
  • Messages: 570
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #8 le: 27 décembre 2007 à 09:04:48 »
on est toujours déçu par l'adaptation cinématographique des grandes oeuvres littéraires....
(sauf dans le cas peut être de l'adaptation d'un roman de série B)

Le Seigneur des anneaux même si c'est magnifiquement adapté au cinéma ... ça reste bien pauvre par rapport au livre ...

Je ne connais ni l'auteur, ni l'oeuvre dont tu parles ... peux tu me dire en 2 mots de quoi il s'agit et à quel style ça ressemble pour me faire une idée .. voire me mettre l'eau à la bouche ?:)
Quel monde laisses tu à tes enfants ?

ZeN

  • - 36 Kg
  • Staff Esprits.net+
  • *****
  • Messages: 2843
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #9 le: 27 décembre 2007 à 09:48:00 »
Je n'ai pas lu le livre mais je verrais surement le film, même si je ne suis pas fan de willsmith.
Je pense qu'il vaut le coup d'oeil rien que pour les décors :)

Par contre j'attendrai de le voir chez moi, car le ciné c'est pas pour tout de suite :P
Il faut cueillir les cerises avec la queue. J'avais déjà du mal avec la main !
Coluche
Extrait du sketch : Le belge

Butch

  • Calamar
  • ***
  • Messages: 823
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #10 le: 27 décembre 2007 à 10:23:38 »
Citation de: Lezard-vert
on est toujours déçu par l'adaptation cinématographique des grandes oeuvres littéraires....
(sauf dans le cas peut être de l'adaptation d'un roman de série B)
Orange Mécanique ? Shining ? Full Metal Jacket ? Docteur Folamour ? Tous les films de Kubrick, quoi (a moins que les bouquins dont ces films sont tirés entrent dans la catégorie "roman de série B" pour toi).
D'autres films qui me passent par la tête : les adaptations d'American Psycho et de V pour Vendetta sont très réussies.
Bref, le "toujours déçu" me paraît un peu fort.

silence

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1159
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #11 le: 27 décembre 2007 à 11:49:32 »
Un bon choix pour Butch ! :P
Pour le seigneur des anneaux, mal grès que j'en sois un fan incontestable - du bouquin - j'ai été forcé de reconnaitre la qualité du film et la fidélité de l'adaptation. Bien évidemment il est impossible de retranscrire parfaitement près de 500 pages dans un film de 3 heures. Avec les versions longues cela s'améliore encore et mal grès les manques Jackson a réussi a créer une adaptation fidèle en étant fortement limité par la durée possible d'un film et le nombre de film faisable. Il ne faut pas oublier non plus que les contraintes financières restent importantes.
En tout cas je ne pense pas que l'on puisse désigner comme loupées l'ensemble des adaptations de romans aux salles obscures.
Le monde est en train de devenir cinglé ! - Walter Sobchak, The Big Lebowski -
Il ne faut pas oublier que les poupées vaudou, dans un certain nombre de pays, sont des armes et moi je ne l'oublie pas ! - Frédéric Lefebvre, Europe 1 -

Lezard-vert

  • Salamandre
  • **
  • Messages: 570
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #12 le: 27 décembre 2007 à 12:41:19 »
hé là ! je n'ai pas dit "loupé"  ... simplement après avoir lu un bon bouquin tu te fais ton propre film :cool: ; ton imagination travaille ... et lorsque tu découvres le film , bien évidemment ce dernier à peu de chance de coller à ta vision (pourtant floue) que tu avais en arrivant ... :(
voilà pourquoi tu n'es jamais satisfait lorsque tu as aimé un roman, que tu as bien fait travailler ton imaginaire et que dans un deuxième temps tu découvres son adaptation ciné.
Quel monde laisses tu à tes enfants ?

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #13 le: 27 décembre 2007 à 13:09:57 »
Bon allez, je dévoile la fin du bouquin aux spectateurs du film...alors evidemment, faites gaffe car je dévoile là le message final et ôte donc une bonne part de l'intérêt à le lire :P

Donc ACHTUNG, STRICTLY VERBOTEN PAS TOUCHE aux lignes qui suivent si vous ne souhaitez pas vous gacher votre futur plaisir.
Dans le bouquin, on est pas à New York, Nevill n'a rien d'un militaire ni d'un brillant scientifique et s'il recherche vaguement un rémède, c'est avec les moyens rudimentaires et sans réel espoir. Il s'occupe de survivre, de se défendre et de découvrir le meilleur moyen de tuer les monstres...tout cela est déjà pas mal pour lui.
Le décor est doc déjà sensiblement différent mais on conserve la même thématique. Là ou le film dérape par rapport au bouquin c'est au moment du passage ou Nevill se vautre en bagnole et se fait secourir par cette nenette genre apparition divine.

C'est limite jeanne la pucelle qui entend des voix et je suis persuadé que le gamin forme symboliquement un couple Marie-Jésus dans la tête des scénaristes.

Bref, dans le bouquin, Nevill ne verra JAMAIS un autre être humain et c'est un point extrémement important. Il finit par être capturé par les monstres ( comme ca aurait du se produire dans la voiture) . Il découvre alors, quand il est emmené que les monstres sont organisés. Ils n'ont pas développé une organisation au sens humain du terme mais une véritable "manière de vivre ensemble", une vraie et étrange société.
La ou Nevill connecte c'est qu'il ne voit pas dans les regards la bestialité ou la haine mais la peur...la peur de lui
Et c'est la qu'il se rend compte qu'en réalité, le monstre, c'est LUI. Lui, dernier représentant d'une race, il tue froidement et sans distinction sitot le jour levé. LUI SEUL est une sorte de sérial Killer aux motivations étrangères à cette nouvelle société. Il est le passé, ils sont l'avenir. Il est un monstre, comme Dracula ou Frankenstein peuvent l'être.
Nevill avale une petite capsule de cyanure en ayant cette dernière pensée "Je suis une légende" (sous-entendu pour eux)

Dans le film, "je suis une légende" se rapporte au fait qu'il est une sorte de Moise qui sauve l'humanité. Le message est aux antipodes.
Je suis persuadé que le réalisateur a du tourner "l'autre fin", juste après l'accident de voiture et qu'il le conserve dans ses cartons car les ricains sont décidément trop beubeu pour comprendre que comme le reste de l'humanité, ils ne sont rien...
Beaucoup d'indices dans le cours du film vient laisser penser que les monstres ne sont pas si cons et associaux pourtant. %La réaction du mec quand Nevill capture sa copine ou le sale coup de l'arroseur/arrosé avec le piège par exemple...
Les photos des expériences ratées au mur du labo de Nevill renforcent également le côté Monstre-sérial-Killer de ce dernier être humain


Voilà, merci d'avoir fermé les yeux en lisant ce texte :)

Alors, dingue d'avoir changé ca non ? :blink:
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

silence

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1159
    • Voir le profil
Je suis une légende...
« Réponse #14 le: 27 décembre 2007 à 13:33:55 »
Il est vrai que tout ceci change beaucoup de choses. Surtout que comme tu le dis toi même certaines actions des "monstres" ne sont pas élucidées durant le film : pièges, colère, attaques organisées etc. Tout cela n'est jamais expliqué et le film se concentre beaucoup plus sur l'etat d'esprit de nevill et sa lente descente aux enfers pour survivre. En tout cas il est vrai que films et bouquins ne concordent pas du tout sur la morale qu'ils font passer, mais cela n'enlève rien aux qualités de l'adaptation pour ceux qui seraient intéressés pour voir ce film sans pour autant avoir lu le livre.

Jeanne la pucelle donne vraiment un caché niais à la fin du film mais will smith remonte largement le niveau. En fait pour moi le principal point positif est l'interprétation que ce dernier réalise.
Le monde est en train de devenir cinglé ! - Walter Sobchak, The Big Lebowski -
Il ne faut pas oublier que les poupées vaudou, dans un certain nombre de pays, sont des armes et moi je ne l'oublie pas ! - Frédéric Lefebvre, Europe 1 -