Auteur Sujet: HUZZAR! Un After Action Report Géant  (Lu 29933 fois)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #90 le: 21 septembre 2012 à 09:50:58 »




A l'assaut !
Sans prudence mais avec les moyens, j'expédie trois groupes à pied et deux Shermans à l'assaut du champ adjacent plus au sud. Je sais le lieu seulement défendu par deux ou trois allemands derrière la haie ouest, qu'il m'avait été impossible de plomber précédemment pas la faute du dénivelé.

Je ne me fais pas trop de souci sur ma capacité à les subjuguer par la supériorité du nombre et du feu, , c'est pour cette raison que j'envoie tout mon monde simultanément dans l'enclos, sans réelle base-feu.

Mal m'en prendra... :dents:



Départ de la "vague". Les défenseurs allemands sont au bout, derrière la haie à gauche des épaves de Sd.kfz.
Remarquez l'extraordinaire dénivelé, le centre du champ s'abaissant en un large creux avant de remonter en pente abrupte sur son côté opposé.



...Et les allemands mitraillent secs et juste ! Le premier groupe perd un homme en entamant la remontée tandis que sitôt franchi l'entrée de l'enclos, mon groupe principal perd lui aussi un soldat. On ne voit pas Valdez dans le creux, mais lui aussi se fera trouer la peau dans le fort de l'action.

Trois soldats de perdus pour ce qui n'était théoriquement qu'une formalité, c'est cher payé, d'autant que les défenseurs vont encore longtemps m'enquiquiner.  :dents:

A la fin du tour, le champ est à nous mais ces allemands là n'auront pas pour autant péri...ni bougé...  :P
Je vais donc bientôt me retrouver littéralement collé à eux.

Cette "conquête territoriale" sera la dernière significative avant de longues minutes, puisque j'attends juste devant ma frappe d'artillerie.



On a vu la dernière fois un soldat américain être dézingué le long du "couloir de la mort". Ayant des indices assez précis de la localisation du tireur derrière la haie d'en face, j'expédie un Sherman en intervention, chargé d'accomplir un tir de zone à cet endroit.

Mauvaise surprise, un Panzerfaust fuse à travers la haie !



L'impact et mon propre tir interviennent à moins d'une seconde d'intervalle. Le Sherman est sévèrement touché mais non détruit. L'engin reste théoriquement pleinement fonctionnel mais le conducteur meurt malheureusement dans l'explosion (et le reste de l'équipage est provisoirement proche de la panique).

Cette situation que j'expérimente alors à une grave conséquence: mon char est définitivement immobilisé.
Aucun membre d'équipage n'ira permuter avec le conducteur (en découpant son cadavre au coutelas ?) et la commande "évacuation" est grisée, inutilisable. Je ne peux donc non plus imaginer quitter volontairement le véhicule pour le réoccuper juste après en remplaçant le conducteur.   :dents:



Pour l'heure, le Sherman propulse généreusement et dans toutes les directions ses pots à fumigènes, qui ne gêneront guère l'agresseur puisqu'ils tombent derrière lui.



Nous sommes là sur le flanc droit, le long de l'axe principal "nord-sud". Le tireur qui a plombé mon Half-track le dernier tour est identifié. Il ne s'agit pas d'un Stug mais s'un panther, qui est en train de reculer. Il sera notre "Panther Globe-trotter" dont on suivra les aventures lors des prochains tours.

Je ne sais donc toujours pas où se trouve le dernier Stug mais sais maintenant précisément où sont répartis les quatre panthers.



Flanc gauche en fin de tour. J'ai cerné le "champ conquis" malgré les pertes et le lieu de l'attaque au Panzerfaust.
Ces positions n'évolueront plus guère dans les 7 ou 8 prochaines minutes.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #91 le: 21 septembre 2012 à 13:26:31 »




C'est le premier tir préparatoire de ma frappe que j'ai cerclé de rouge, à comparer avec la zone de tir sélectionnée. Mes opérateurs ne sont pas encore juste, et la marge est étroite entre mes propres positions et le lieu de la salve attendue.

Je rappelle que l'intention est au moins de "couper" la ligne de vue du Panther qui garde le couloir de la mort, celui-ci étant localisé au milieu de la zone de frappe.
Avec beaucoup de chance, je peux espérer quelques dommages au char ennemi, mais j'ai au moins l'espoir raisonnable qu'il recule sous le bombardement, et n'ai ainsi plus en ligne de mire le long chemin.

En attendant, je ne peux progresser vers Carville. C'est un jeu très positionnel entre char, qui jouent au chat et à la souris à moins de 150 mètres de distance.

Plus bas, c'est la fumée blanche des potd à fumigènes du Sherman touché...et tiens, une fumée plus brune, qui n'est autre que la poussière soulevée par un tir de réglage qui n'est pas le mien. L'allemand devrait frapper vers le verger...mais pour le moment c'est plutôt sur lui.  :dents:



Flanc droit: notre panther Globe trotter poursuit sa marche arrière...on dirait qu'il s'en va.  :siffle:
C'est un petit groupe d'infanterie qui me permet de l'observer. Aucune chance que je vienne le contrarier avec l'un de mes Shermans.  :dents:



Puisque je ne peux provisoirement plus évoluer vers Carville, je trompe mon attente en progressant plein sud avec quelques unités éparses.
Je commettrai là deux erreurs.
La première de nature générale est une erreur d'appréciation. J'ai observé les derniers tours un vaste mouvement de retraite des Sd.kfz qui se trouvaient dans la zone. Je considérerai donc dans ma petite tête que ce côté du front est dépourvu d'opposition, tout juste puis-je imaginer quelques fuyards. En réalité, sans être en grand nombre, il y aura bien quelques groupes allemands décidés à en découdre.

La seconde est de nature tactique. Fort de mon appréciation, je progresse sans une once de prudence, et la note va vite m'être posée sur la table.

On observe sur l'image juste au dessus le groupe Dalton, qui entreprend la traversée d'un chemin. Un premier américain est mis hors de combat par un tireur embusqué et le reste du groupe essuie un chapelet de grenades mortelles.



Je perdrai 4 hommes en quelques secondes...alors qu'au second plan, à quelques dizaines de mètres, le Char de feu Mac Coy pénètre sur un autre chemin sans prendre garde ni réagir à l'embuscade.

Il y aura au cours de la partie un ou deux autres cas de ce genre.  B|



...Il à l'air bien plus préoccupé par la traque de véritables fuyards et, en manière de compensation, finira par trouver un petit équipage terrorisé en fin de tour.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #92 le: 21 septembre 2012 à 13:38:45 »




Début de la salve de l'artillerie allemande sur le verger du flanc gauche; la poussière forme une sorte de patchwork avec les fumigènes. Un groupe de trois ou quatre hommes qui stationnaient le long de la haie près du Sherman immobilisé reçoit l'un des premiers obus dans les chaussettes et se disperse façon puzzle.
Sur la totalité de l'action, il y aura également plusieurs coups au but sur mon Sherman, mais malgré la faible épaisseur du blindage de haut de tourelle, aucun de fera de dommage supplémentaire.

Mes autres soldats sont trop éloignés pour être touchés, ou parviendront à s'éloigner sans bobo de la zone mortelle (tel ce groupe au milieu du verger qui va provisoirement rebrousser chemin face à l'orage)



Les petits salopards sont en effet toujours là le long du dernier champ occupés. Il n'y a que la haie qui les sépare de mes deux tanks.
Le problème est qu'étant si proche, je manque de ligne de vue efficace, et j'ai un soldat américain criant pitié en ligne de mire. Sa présence ne me refroidira toutefois pas pour effectuer un tir de zone, et finir par dézinguer mon soldat qui n'a pas rampé assez vite.  :dents:



A la suite de la pulvérisation du groupe Dalton, j'ordonne l'intervention du Sherman le plus proche (Simo) qui arrive toutefois plusieurs dizaines de secondes après le drame, laissant la possibilité aux agresseurs de décamper. Trop tard ? Je n'en sais rien mais j'arrose copieusement les lieux au 75 mm.



Suite des pérégrinations de notre Panther Globe Trotter. Il est effectivement repéré en train de changer de flanc, direction flanc gauche.
Additionné aux deux panthers à proximité du couloir de la mort et à la très forte (pour ne pas dire quasi certaine) suspicion de panther dans Carville, vous avons donc notre quatuor en action.



Fin de tour sur le flanc gauche, avec les unités postées au centre au premier plan.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #93 le: 21 septembre 2012 à 13:39:06 »




Longtemps identifié par la simple présence de son icône "?", le panther qui garde le couloir de la mort est quelques instants bien visible. Il a légèrement reculé et tourné sa tourelle à 90 degrés pour décocher un tir à travers la haie (la perspective est renversée par rapport à la vue habituelle)



Il empalera un Half-track qui s'était imprudemment avancé dans l'ouverture, pensant être hors-vue. Juste derrière, un groupe de mitrailleurs au moral vacillant sera secoué par l'explosion toute proche et, quoique n'ayant personnellement subit aucune perte dans l'action, cédera à la panique en quittant l'habitation.



Le désormais fameux "couloir de la mort" dont le franchissement m'est interdit par deux panthers.
Je serai un moment tenté de profiter du décalage de la tourelle du panther qu'on vient d'observer en action mais j'ai jugé qu'une manoeuvre de réorientation irait moins vite qu'une rotation de tourelle.

Je pouvais imaginer que l'allemand avait pour ce tour ordonné un arc de tir qui me permettrait une prise de flanc sans danger...mais je tenais pas à parier sur cette hypothèse.



La salve allemand continue de s'abattre la plus grande partie du tour avant de cesser...et permettre aux poussière de lentement retomber...pour dévoiler les heureux survivants, tel mon Sherman immobile.

Un tour relativement pauvre en évènements. Ce sera encore le cas du prochain...j'attends ma propre artillerie qui pour lors, poursuit ses tirs de réglage.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #94 le: 21 septembre 2012 à 13:39:38 »




Bing, un nouvel Sd.kfz y passe...Il était également inoccupé.
Il est maintenant évident que mon adversaire applique consciencieusement une doctrine personnelle consistant à vider tous ces légers engins de leurs équipages. Il a jugé que deux hommes à pied se révélaient plus dangereux que deux hommes dans un cercueil à chenilles.
Les évènements lui donneront plutôt raison. Sans être toujours très heureux, je me souviens de davantage de ces équipages démontés comme fauteurs de troubles que de la réussite d'un Sd.kfz en action.



Le "tombeur" du Sd.kfz n'est autre qu'un second Sherman entré en action dans le verger sitôt la salve d'artillerie achevée. L'idée est de soutenir son collègue immobilisé en prévenant sa destruction par un nouveau tir.
C'est aussi de rendre la vie difficile à l'adversaire sur l'autre "trottoir" du couloir de la mort, entreprise qui n'est pas facilité par des lignes de vues très capricieuses sur une portion de terrain très tourmentée.



Seul autre fait notable du tour: une nouvelle identification du panther Globe trotteur en élévation sur la voie ferrée, probablement à la recherche d'une proie.
Il y restera quelques secondes, avant de faire à nouveau marche arrière pour reprendre sa route. Nous allons bientôt le retrouver pour son mémorable "fait d'armes".  :dents:
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #95 le: 21 septembre 2012 à 13:40:03 »




Puisqu'il est maintenant évident que le panther Globe trotteur est en train de placer sur le flanc gauche, c'est une nouvelle configuration des forces à laquelle je dois réagir.
J'ai sept Shermans sur le flanc gauche (dont un immobilisé) qui peuvent également compter sur le soutien relatif de trois chars au centre... et je vais bientôt me confronter à 4 panthers sur la même zone.
Si j'ai toujours l'avantage du nombre, je n'ai pas celui du qualitatif et perd finalement une grande part de ma supériorité relative.

Si je ne mets pas le feu ailleurs en reprenant l'initiative, il risque de s'instaurer une certaine balance à l'endroit de mon offensive principale qui va engluer mon attaque.

Façon "Zuntzu", je vais donc pousser là ou je suis fort sur là où mon adversaire est faible. L'intention est de pousser mon adversaire à faire l'essuie-glace avec ses chars et lui faire cruellement sentir que "Non, tu ne peux pas être partout !"
Car je sais que si 4 panthers sont à gauche...il n'y a au maximum qu'un Stug à droite !  :D

C'est donc à ce moment que je décide d'y attribuer ce qui me sert encore de réserve (deux chars sur les quatre de départ, l'un étant venu renforcer la gauche, l'autre le centre).

La route est longue et le renfort ne sera effectif que dans plusieurs minutes, mais j'aurai donc bientôt 2 + 3 Shermans (dont un sans canon) contre un Stug à droite ! Ca va enfin bouger de ce côté là !



Sur cette image, il faut d'abord s'intéressé à ce qui se passe à l'extrême droite, ou l'on voit ma ligne d'avancée, jusqu'au fameux couloir: mon artillerie commence enfin à y tomber. On y aperçoit aussi un peu plus bas une fumée blanche, qui est un lancé volontaire de fumigènes en travers le la route. Prudent, je veux "doubler" l'écran de fumée avant d'y risquer un char.

Et c'est à ce moment là que refait surface notre Panther Globe-trotteur, qui surgit au milieu des champs à mi-chemin de Carville.
Il est en ligne de mire de mon canon AC et d'un Sherman au centre, qui sont les premiers à le repérer et tirer.
D'abord deux coups presque simultanés de mes deux tireurs sur la carcasse du monstre...il ricochent ou s'écrasent sans dommage.  :|

Pour le coup faut être clair : malgré mes deux tireurs, je n'ai théoriquement que peu de chance de percer la carcasse qui se présente selon un angle très favorable au panther.
Le 57 mm du canon AC et plus encore le 75 mm peu percutant du Sherman ne font guère des merveilles à une distance qui dépasse les 400 mètres.
J'escompte surtout gagner un peu de temps pour prendre le panther de flanc puisque, vous l'avez vu, le couloir de la mort va opportunément bientôt autoriser le passage.  :D

Mais ça se passera à la fois moins bien et mieux que dans mes prévisions.  ^^;;



Le Panther repère quelques secondes plus tard le Sherman (je ne crois pas qu'il ait jamais vu le canon AC, ou en tout cas n'a jamais fait mine de l'aligner). Heureusement, son tir ne touche pas.



A l'ultime instant du tour, un second obus de mon canon AC fait mouche. Sans dommage également, mais vous observerez que la tourelle à fait un écart sous l'impact. L'opérateur allemand doit avoir la berlue, ne parvenant pas à rapprocher la localisation du Sherman de l'angle du tir qu'il vient de subir.

La chose est cruciale, car elle va précipiter une suite d'actions à venir qui vont aussi précipiter la fin de la partie.



Gros plan sur le début de ma salve d'artillerie en haut du couloir, et sur le nuage de fumigènes à mi-chemin.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #96 le: 21 septembre 2012 à 13:40:30 »




Un scène qui va provoquer une certaine polémique visant (pour moi surtout) à comprendre la logique de succession des évènements. Je vous propose d'éclairer votre lanterne avec la lecture de ce post et des posts qui suivent, qui traitent directement de la scène.

Pour être bref et relater ce qui est strictement observable : le panther encaisse durant la minute 7 nouveaux tirs conjugués du canon AC et du Sherman (qu'on additionnera aux trois précédents pour un total de 10)
Il n'a pas l'air de s'en porter très mal...sauf que pour sa part, il ne riposte plus...du tout...  ;D

Je vous laisse l'explication au bout du topic en lien...où vous constaterez que l'évènement est une sorte de goutte d'eau pour l'adversaire, qui va faire déborder son vase.  :P



Au même moment, le capitaine de compagnie blindée himself, Crafts, franchit le couloir de la mort pour trouver le panther sur son flanc. Il est couvert par l'apothéose de ma salve d'artillerie doublée d'un écran de fumigènes.



Il l'a comme vous le voyez aussi en visuel, et même en LOS...mais ne le repère pas immédiatement.
Il va donc décocher un obus contre un nouveau Sd.kfz qui traînait là plutôt qu'aller chercher une médaille militaire en abattant lâchement un gros morceau. Damned !



Changement de côté pour une petite échauffourée flanc droit où mes infiltrés sont repérés par un petit groupe près de la gare de Carville. Il y a là un échange de tir sans dommage de chaque côté, mais qui va provoquer l'intervention d'un blindé allemand posté en surveillance de la zone.

C'est bientôt l'autre goutte qui va couler le long du vase.  :P



Une vue du premier de mes deux tanks de renfort à droite. C'est en franchissant ce pont qu'on peut officiellement le comptabiliser comme ayant changé de côté...mais il s'en faudra encore de plusieurs minutes qu'il puisse agir aux avant-postes.
« Modifié: 21 septembre 2012 à 15:51:08 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #97 le: 21 septembre 2012 à 13:41:02 »




Le Panther condamné à l'impuissance recule, le canon et/ou le système hors services après de nombreux coups sur l'affût, dont chacun était séparément bénin.
La fumée devant le canon est l'effet d'un des derniers coups au but, alors qu'on voit l'ultime obus ricocher.



C'est trop tard à quelques fractions de secondes près pour Crafts. Le Panther est enfin repéré par le canonnier mais passera hors vue alors qu'on recharge l'arme. Holy Shit.

On devra se contenter de la certitude que celui là ne nuira plus à défaut d'un beau trophée à poser sur la cheminée.



C'est dans une véritable purée de pois que l'investissement du Couloir de la Mort se poursuit. D'abord par un Sherman 76,2 mm chargé de se poster dans l'axe de la route, destiné à prévenir un retour offensif des panthers au sommet.

Deux groupes d'infanterie ensuite, dont l'un porteur d'un mortier.



Vue générale du couloir vers la fin du tour.
Maintenant sur le "Stand de tir", il y a comme prévu quelques unités qui peuvent servir de proie, mais moins nombreuses que je l'espérais: principalement des Sd.kfz et leurs équipages dispersés dans les champs entre mes positions et Carville.



La passe d'armes de petits calibres entre groupe d'infanterie a alerté le blindé léger sur le flanc droit. L'allemand est probablement décidé à agir pour punir mes assaillants...sauf que pour le coup, ça fait trois plombes que je l'attends venir, avec plusieurs groupes bien orientés et une équipe anti-char spécialement affectée au coin.  :P



Il n'aura pas le temps d'avancer de trois révolution de roues avant d'être couvert de grenades et d'autres trucs qui pètent.



Deux morts d'entrée et destruction du véhicule.



Le dernier membre d'équipage abandonnera la carcasse pour trouver refuge en rampant sous l'engin. Je crois bien que ça l'a sauvé, n'ayant pas le souvenir de l'avoir achevé par la suite.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #98 le: 21 septembre 2012 à 13:41:22 »




On mitraille en relative quiétude sur ce qui passe en vue entre le couloir désormais nôtre et Carville. Ca n'empêche pas quelques répliques de petit calibre qui ébranlent le moral de mon mortier.

Le verrou n'a pas pour autant complètement sauté puisqu'on devine les deux panthers plus haut, qui ont effectivement abandonné l'axe du couloir, mais sont postés un peu plus loin en travers.
La donne change toutefois puisque de là haut, il n'ont pas de ligne de mire sur la totalité du chemin vers la ville. Il y a un dévers dont je pourrai profiter par la suite.

Ce n'est pas débloqué, mais la progression des deux derniers tours devient encourageante...ça se calcule au mètre près.



Un des deux panthers justement aligne (en tir de zone et non sur cible apparemment) la position d'un de mes Shermans au centre. Les obus battent la haie, alertent fortement l'équipage du char, mais encore une fois sans dommage.
Je choisirai en fin de tour de provisoirement reculer de la haie face à la menace.



Une dernière image en cours de jeu, une ultime image de l'action sur le flanc droit. Mon char de réserve est sur les lieux, le second le suit de peu, de même que mon deuxième canon AC tracté par un M3.

Dans un délai de deux ou trois minutes, ça aurait bougé de ce côté...mais nous nous sommes entendu avec mon adversaire sur sa reddition.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : HUZZAR! Un After Action Report Géant
« Réponse #99 le: 21 septembre 2012 à 13:41:52 »


Un minute de tranquillité, où rien ou presque n'a bougé. Le commandement allemand négocie sa réddition, que j'accepte de bonne grâce et qui prend effet en fin de tour.

C'est donc une...





J'espère qu'à défaut d'être intervenu dans la narration, mon adversaire se fendra d'une réaction pour faire comprendre notre recours à sa reddition.
Sans trahir les nuances, dans une version euphémisante, il apparaît que ses déboires successifs (5 Stugs hors de combat, un panther HS, une multitude de blindés légers contre....pas grand chose) ont fait grimper une jauge de tolérance qui a atteint son paroxysme.

Puisqu'il me signale explicitement dans les derniers tours que la partie lui pèse, j'entends bien qu'il n'y a pas de bien à se faire du mal et de bonnes raisons de poursuivre si la satisfaction n'est pas pour les deux au rendez-vous.

Je lui propose donc d'en rester là. Ce qui nous amène à cette fin prématurée.

Qui l'aurait emporté dans des conditions normales de poursuite de la partie ? C'est là un "What if ?" très ouvert.
Je pense honnêtement que j'aurai fini par l'emporter, avec évidemment un score moins flatteur.

J'avais pris un large ascendant blindé et après une dizaine de minutes de flottement, les choses commençaient justement à se remettre en mouvement.
L'allemand était toutefois grâce à ses panthers toujours en capacité de créer le danger, d'autant que son infanterie était encore assez nombreuse (et la mienne assez écornée). Ça n'était pas joué, juste bien amorcé. Le temps restant (32 minutes) aurait pu être in fine un cruel arbitre.

Paradoxalement, je pense que la décision se serait fait à droite.  :siffle:

Enfin...j'attends l'analyse de Zaariel (et sa diatribe contre Combat Mission :P)

« Modifié: 21 septembre 2012 à 14:33:15 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)