Auteur Sujet: [CMFI] Souvenirs de Vallebruca  (Lu 24168 fois)

Volcano

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1809
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #30 le: 15 août 2012 à 10:09:16 »
Citer
PS : Quelle touche pour une capture d'écran ? Impr. écran ne fonctionne pas !

A titre personnel, j'utilise FRAPS...puis Photofiltre pour redimensionner/ modifier à ma convenance.

Un petit bémol pour La version gratuite qui ne crée que des .BMP, extrêmement lourds...et oblige à la conversion manuelle si l'on souhaite diffuser des screens d'un poids raisonnable. :)
La version payante de Fraps n'est pas si chère que ça, surtout que tu ne paies pas les mises à jour ultérieures ; contrairement à pas mal de softs propriétaires pour lesquels tu ne paies qu'une licence d'un an, la licence de Fraps est valable à vie ;)
Les humains n'ont jamais pu résister à la tentation d'utiliser une nouvelle arme.
Michael Liberty


Ne réveillez pas le volcan qui dort...

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #31 le: 15 août 2012 à 11:36:13 »
14ème minute

Une grêle mortelle s'abat toujours, maintenant à bout portant, sur le bouclier du canon AC. Ce dernier se révèle particulièrement efficace pour contrer l'assaut de face...mais à force d'acharnement...











...La certitude d'avoir mis au moins un homme hors de combat. J'imagine bien que des pourvoyeurs de munitions possiblement éloignés de quelques mètres n'ont pas du eux survivre.





C'est parti sur l'église ! un premier groupe de rangers pénètre dans le bâtiment tandis que le second assure la couverture depuis le parapet. Ce dernier est violemment engagé par les défenseurs qui ont précédemment fait retraite, et se sont regroupés dans l'habitation voisine.







Les échanges sont vifs mais aucune perte n'est à déplorer de mon côté. Au fur et à mesure de l'action, je parviens à comptabiliser au moins 6 allemands en face.



Les deux rangers victorieux du duel entre foxholes viennent prêter main forte à leurs compatriotes depuis une position intéressante, à l'abri des tirs ennemis.



Mazette ! Mais ils sont pire que des rats ! Il n'est pas un trou qui n'en contienne au moins un. Un nouveau groupe adverse est repéré alors qu'une partie de mes soldats avance de façon décidée vers le centre ville.



Investissement de l'habitation face à la MG 42 toujours en action, sous les tirs préventifs d'un groupe QG.



Un plan de situation du duel Stuart VS Canon AC, avec moult effets pyrotechniques.



Je suis à présent capable de compter sur mes doigts les cadavres adverses aux abords de l'église. quatre à l'extérieur, sûrement désintégrés par ma frappe de mortier initiale et quatre autres à l'intérieur, qui ont du succomber aux impacts répétés de 37 mm.



J'ordonne au Stuart le plus proche de l'action d'intervenir en soutien des soldats dans l'église, afin de moucher le noyau de résistance allemande.
« Modifié: 03 octobre 2012 à 08:52:57 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #32 le: 15 août 2012 à 12:06:46 »
15ème minute







Du côté de l'église, la passe d'arme parait dans un premier temps relativement équilibrée, même si je possède manifestement la plus grosse puissance de feu et que l'effet de suppression est important sur l'ennemi. Dans les dernières secondes du tour, Mon Stuart intervient et décoche son premier obus. J'ai pleine confiance dans le fait qu'il ne tardera pas à mettre tout de monde d'accord.



Un homme jusque là à l'abri dans les derniers foxholes repérés semble déjà avoir le moral qui flanche et tente de prendre la fuite. Il sera abattu avant d'atteindre le haut du talus (cercle rouge).



Une petite image en passant : C'est le premier homme gisant faisant parti de l'équipe mortier allemande que je découvre. Un bon signe qui vient confirmer mes conjectures les plus optimistes.









Aie Aie Aie ! J'ai été trop imprudent, trop gourmand !
Ayant ordonné à mon Stuart d'approcher une nouvelle fois de sa proie, une équipe "Tank Hunter" est repérée tardivement sur son chemin. Une touche de fusil AC à l'arrière provoque la panique immédiate de l'équipage qui file en hurlant et passe sans dommage sous le nez même des agresseurs.

Une erreur de ma part, c'est certain, pour avoir lancé un char en avant de l'infanterie sans avoir correctement repéré les lieux d'embuscade possibles. Je me suis laissé griser par une sorte de fantasme d'invincibilité que le très profitable premier quart d'heure a laissé s'épanouir.



D'autres plans larges des lieux après l'attaque réussie sur le char. Mes groupes d'infanterie arrivent quelques secondes plus tard en vue du blindé mais évidemment, trop tard pour le sauver.
Il ne sera par contre pas trop tard pour le venger puisqu'avant la fin de la minute, l'un des deux soldats allemands sera abattu et l'autre presque instantanément cloué.

On y voit aussi la MG 42 sévèrement pressée par les deux groupes QG qui ont investi la maison voisine.



Dernier renfort de la partie: un Half-track équipé d'un canon de 75 mm, qui sera chargé de terminer l'oeuvre de mon malheureux char avant que le canon AC reprenne ses esprits.

C'est au même moment que l'allemand "touche" ses trois blindés de renfort. J'avais l'information quelque part dans ma mémoire mais, comme on le verra au prochain tour, je manque de prendre les dispositions nécessaires pour m'en prévenir.
« Modifié: 15 août 2012 à 12:20:11 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #33 le: 15 août 2012 à 12:21:27 »
16ème minute

La 16ème minute est contrastée. Elle est très profitable au sens où j'y acquiers la certitude de ma victoire prochaine, par de nouvelles fortes pertes infligées à l'adversaire, mais aussi par la contemplation d'une importante partie des allemands déjà hors de combat. 36 ou 37 dans mon souvenir alors que je sais que l'O.B allemand ne doit compter guère plus qu'une cinquantaine de défenseurs à pied.
Au début du tour, je le rappelle, mes pertes se limitent à...2 hommes.

Je pense bientôt battre un record haut perché de préservation de mes hommes...mais j'essuierai 3 pertes de plus durant cette minute...et deux le prochain tour pour les mêmes raisons  :dents:

Ça démarrait pourtant plutôt pas mal :



L'équipe MG craque, et tente follement de prendre la fuite sous mon nez.





Le premier homme est presque immédiatement abattu sur le seuil, de même que le second qui ne parvient pas à faire un mètre de plus.
Le troisième, porté par l'énergie du désespoir, semble près de s'en sortir...





...Mais non. La guerre est cruelle. :P





Le canon est abandonné ! Une belle démonstration de "Air-gun" au passage par le soldat fuyard.  ;D



Le second tueur de Stuart est touché sans avoir longtemps pu profiter de son exploit.









Dans les derniers foxholes, c'est un massacre exécuté en quelques secondes. Victimes de feux croisés multiples dont une partie s'exerce depuis les hauteurs d'un premier étage d'habitation, les allemands d'abord cloués tentent de fuir. Aucun des trois ne tirera même un coup de feu.



Alors que les blindés adverses apparaissent au loin, on ne relâche pas la pression sur les soldats allemands.



Ça semble d'ailleurs commencer à faire son effet.





Mais là aussi, je suis trop gourmand, et j'essuie le 20 mm adverse de plein fouet. Trois braves rangers resteront sur le carreau avant que le tour d'achève, et que je leur ordonne de décrocher.



Pour la petite histoire, c'est seulement à cette minute que je m'apercois que mon Stuart touché n'est en fait absolument pas HS. Simplement inoccupé, victime des nerfs défaillants de l'équipage.
A quelques dizaines de mètres, ces vils américains, pourtant vétérans, se rendent à un ennemi qui n'est pas à moins de 100 mètres et donc incapable d'accepter leur honteuse reddition.



Je réagis un peu tard au changement de la donne que vient de provoquer l'intervention des blindés allemands. J'ordonne à tous les groupes en ligne de mire potentielle des blindés ennemis d'abandonner leur position pour se mettre hors vue.
Cela concerne les occupants de l'église, mais aussi les deux groupes QG qui ont lutté contre la MG 42 et le dernier groupe "foxhole".
Une décision sûrement judicieuse, mais trop tardive pour éviter de nouvelles pertes.

Tactiquement parlant, il me suffit d'attendre à couvert une action désespérée des blindés allemands. Son infanterie n'est plus en nombre suffisant pour tenir la ville. Il me suffit donc d'avancer de maison en maison et de progresser dans les recoins sans jamais être perçu de loin par les guetteurs blindés.

S'il reste à distance, il assistera impuissant à la perte de l'objectif sans avoir de cible à se mettre sous la dent. S'il approche pour intervenir directement en soutien de ses unités à pied, il s'expose à un risque mortel face à mes armes Anti-char, voire même de simples grenages à main.

Les prochains mouvement blindés de mon adversaire démontreront sa parfaite clairvoyance de cette cruelle situation tactique.

J'ai personnellement tout mon temps et ne chercherait bientôt plus à précipiter l'action. C'est virtuellement gagné, ne cherchons pas à tenter le diable !  :)
« Modifié: 15 août 2012 à 12:56:55 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #34 le: 15 août 2012 à 14:33:59 »
17 ème minute



Go Out ! Conformément à mon injonction, mes hommes quittent vivement l'église pour mettre la masse de la bâtisse en écran des tirs de blindé.



Ces trois hommes aussi, dont l'un à la particularité d'être équipé d'un bazooka, se posteront derrière l'église, en cas de tentative de contournement de l'adversaire.



Ouch, ces deux QG avaient bien reçu l'ordre de filer au rez de chaussée mais deux hommes s’exécuteront trop tard, et seront repérés puis touchés par l'obus de 75 mm qui jaillit du blindé adverse le mieux armé.



Consolation, le reflux des lambeaux d'unités allemandes à pied semble se confirmer : ici, un allemand fuit à l'autre bout du village.



..tandis qu'un autre n'a qu'un pistolet pour sauver sa vie et tenter de prendre les miennes.



Il y a un vaste élan de la quasi totalité de mes hommes vers le village, qui tâcheront tous de rester à l'abri des véhicules ennemis. Soit en étant couvert par une habitation, soit en demeurant en bas du talus, sur la ligne des foxholes.



Je divise tous les groupes qui ne l'étaient pas déjà pour en extraire les équipes anti-char. Trois bazookas et plusieurs fusils à grenade peuvent escompter perforer les carcasses.
L'un se trouve déjà vers l'église, reste à faire monter deux bazookas aux avant postes.

On voit sur le dernier screen mon unique usage de l'ordre "Cible brève" sur le bâtiment où est toujours retranché le QG mortier allemand (avec mon 75 mm). "Cible brève", afin de clouer l'ennemi sans toucher mes hommes qui seront à proximité immédiate du bâtiment quelques secondes plus tard.
« Modifié: 15 août 2012 à 14:44:56 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

JFr

  • Amibe
  • *
  • Messages: 22
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #35 le: 15 août 2012 à 16:40:44 »
14ème minute

Mon équipe "Tank Hunter" attendait patiemment le passage du Stuart mais celui-ci ne resta visible qu'une seconde c'est-à-dire trop peu pour que le tir programmé du fusil AC ne se déclenche.

Je pense alors que mon binôme va être découvert et que je n'aurais pas une seconde chance.



Phil jo

  • Têtard
  • *
  • Messages: 219
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #36 le: 15 août 2012 à 16:48:18 »
Superbe AAr.

La munition mystère utilisé par le Stuart est une canister.http://en.wikipedia.org/wiki/Canister_shot.

c'est une grosse cartouche remplis de plomb, comme pour la chasse aux canards donc pour le canard vert de gris il faut des plus grosses cartouches.

C'est une munitions spéciale du canon de 37 mm, qui permet un tir de saturation sur de l'infanterie.
http://en.wikipedia.org/wiki/37_mm_Gun_M3.

C'est la petite fille de la boite a mitraille de l'artillerie napoléonienne et qui donneront a l’ère moderne toutes les munitions a fragmentations qui ont pour but de rentrer le maximum de bout de métal chauffé a blanc, dans le maximum d’êtres humain.

Phil

A éviter de s'en servir contre un tigre, c'est pour les canard on vous dit.
 

 

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #37 le: 15 août 2012 à 22:40:29 »
18ème minute







Même sans soldats amis dans l'église, le combat se poursuit contre les anciens défenseurs du lieu, depuis repliés. Avec un certain succès d'ailleurs, puisque j'enregistre au moins deux pertes à son compteur.



Précédés d'un tir de 75 mm contre la bâtisse (qu'on voit sur le screen), mes rangers bondissent en vue d'atteindre le muret à quelques mètres seulement de l'entrée.



Ils l'atteignent sains et saufs au terme du tour. L'assaut sera pour le prochain.
Les traceurs visibles ne sont pas ceux de l'ennemi.



...mais d'un de mes groupe qui exécute un tir de zone pour couvrir le mouvement.



Chose notable: mon Stuart se fait QG d'artillerie pour une dernière salve au centre ville. Il me reste en effet 27 obus de 81 mm qu'il serait balot de laisser dans les rateliers, le jeu ne permettant pas de les convertir en bons cadeaux.
Pour le reste, on va tenter de prendre d'assaut le bâtiment où est toujours le QG mortier adverse et prendre de côté le noyau de résistance opposé à l'église, en occupant le bâtiment d'à côté.

@Phil : Merci pour l'éclairage, j'étais sûr qu'un expert passerait par là. :)
A noter que j'ai observé l'usage du même genre de munitions par les chars Renault utilisés par l'italien. C'est de la chevrotine quoi : effet minimal sur les blindages mais maximal sur les chairs molles. Pour le coup, le bouclier du canon AC a été plutôt efficace. Un obus perforant aurait sûrement été plus pertinent.

@Jfr : Ben je vois que c'est ok pour les screenshots :)
« Modifié: 16 août 2012 à 01:59:53 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #38 le: 15 août 2012 à 22:54:24 »
19ème minute



A l'assaut contre l'antre du QG allemand !



Coucou !



Du velours: les deux défenseurs cloués sont dézingués sans avoir eu le temps de presser leurs gâchettes.



Les assaillants n'ont guère le temps de savourer et de se féliciter: dès l'arrivée du premier soldat contre le mur opposé, des tirs parviennent d'une habitation du centre ville, auxquels ils répliquent promptement.



Non loin, à l'abri des tirs du blindé en faction (cercle noir), mes soldats ont pu observer dans la cour les cadavres de l'équipe mortier ennemie. Ils ont donc effectivement été soufflés par la pluie de 60 mm.





Haute tension ! l'un des engin allemand s'est engagé en surplomb de la route principale qui mène au centre ville et engage un duel (volontaire ?) contre mon Stuart.



Dans l'échauffourée, je suis je crois touché à deux reprises, sans aucun dommage. L'un des obus ricoche -cf.screen. Le 20 mm se révèle faiblard à cette distance.



De mon côté, je fais mouche à cinq reprises et perfore le blindage autant de fois. Il me semble que le troisième à déjà raison de l'ennemi qui abandonne le véhicule. Un partout, la balle au centre.  :P



A l'extrême gauche, j'ordonne à deux groupes de gravir l'élévation pour engager de côté les derniers défenseurs découverts au centre du village.

« Modifié: 16 août 2012 à 02:01:13 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #39 le: 16 août 2012 à 00:35:34 »
20ème minute



Je flanque enfin l'adversaire retranché dans son combat d'arrière garde pour l'église. La fortune de guerre est cruelle puisque malgré mes feux croisés, c'est moi qui perd d'abord un homme.



...Mais malgré la résistance opiniâtre dont ils ont fait la preuve pendant de longues minutes, les nerfs de l'adversaire finissent par craquer; les survivants tentent de prendre la fuite et sont fauchés dans leur déroute.
Il n'y a plus ennemi qui vive dans ce secteur.



Ces défenseurs s'avèrent également rugueux puisque face à une puissance de feu très supérieure et un premier mort, ils ne flanchent pas.



...et cela, avec de simples pistolets (ce sont les rescapés du canon AC). Ça force le respect.



Dans l'intention manifeste de "finir le boulot" et sûrement de prévenir un futur retour en lice de mon Stuart, le 75 mm adverse, depuis le promontoire qu'il a gagné la dernière minute, achève le Stuart en trois coups, les deux premiers s'étant abîmés sur le talus.





Ce n'est pas le seul acte nuisible de ce diable de blindé savamment repositionné: mon groupe auparavant hors-vue est maintenant dans sa ligne de mire.
L'obus tiré trace à hauteur d'homme et, par l'action du souffle ou en interposant carrément sa cervelle contre la trajectoire, un de mes hommes est mortellement touché.



L'obus mortel finira sa course bien plus loin, sans toucher personne d'autre. Un moindre mal.



Le coupable, un PSW 233.



Pour l'illustration, l'équipage du blindé détruit avec, au second plan, toujours le même engin.



J'ordonne une nouvelle fois à tous groupes en ligne de vue du PSW de se mettre à couvert à pleine vitesse, en redescendant du promontoire.

« Modifié: 16 août 2012 à 00:51:58 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #40 le: 16 août 2012 à 01:08:21 »
21ème minute

L'action de ce tour se concentre côté gauche. Dans la plupart des autres lieux, mes hommes patientent ou se rapprochent à couvert de la zone de combat.
Je ne suis toujours pas pris par le chronomètre, j'attends ma frappe d'artillerie avant de m'agiter.



Je joue le mariole en alignant l'équipage en déroute et perd un nouvel homme abattu par ces allemands à l'allure si peu martiale...mais finalement dangereux.
Deux maisons sont occupées par les allemands, mais avec des groupes très réduits, ou même des hommes solitaires.



Bing ! j'en perds un second parmi mon groupe mortier reconverti en groupe d'assaut. Décidément, c'est à n'y rien comprendre !



Aaah, tout de même !...Mais, tiens, tiens...le blindé léger allemand survivant, jusque là dans la cuvette, entreprend de croiser la route qui mène au centre ville.



Il y parvient même sans dommage, mon Stuart étant bien dans l'axe, mais sa ligne de vue est bloqué par un repli. Il ne peut donc faire feu sur cette portion de rue principale.

L'information est importante, car l'ennemi va bientôt déboucher à découvert pour soutenir ses fantassins, et grêler les miens de coups de 20 mm qui ne se sont auparavant révélés que trop efficaces.



J'anticipe en ordonnant à deux groupes anti-char (bazookas) de rappliquer à toute pompe et à un autre, plus proche, de se "découvrir" en glissant derrière le muret (l'un des soldats est équipé d'un fusil à grenade)
Pour le reste, c'est évacuation immédiate des deux bâtiments qui peuvent potentiellement devenir cibles !
La procédure serait excessive si j'étais pressé par le temps, mais je répète que ce n'est nullement le cas.



Vue générale des ordres donnés en fin de tour.
« Modifié: 16 août 2012 à 01:10:06 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #41 le: 16 août 2012 à 01:48:55 »
22ème minute

L'action est toujours côté gauche...



Une scène assez burlesque : les bâtiments dégueulent une grande quantité de rangers, qui s'y amoncelaient encore la minute précédente. Ceux là sont "sauvés".



Le premier groupe anti-char arrive à grande vitesse, alors que le PSW allemand ne s'est pas encore montré. A gauche de l'image, un groupe d'assaut est déjà en faction, avec un fusil à grenade.



WTF ??? Holy Shit, le groupe AC ne franchira pas le coin du bâtiment !
Le point de passage incluait les deux côtés de l'habitation. J'avais visé le coin, assorti d'un ordre d'orientation, mais l'équipe a décidé par défaut de celui qui la met complètement hors de l'action. On aperçoit au second plan le PSW qui se met en position de tir.



J'ai eu le nez creux. Le PSW ouvre le feu en tir de zone sur l'un des bâtiments. Il n'y a plus personne là dedans mon ami !



Le second groupe anti-char, qui était un peu plus éloigné, arrive enfin. Lui pourra agir !



Arf ! la menace est détectée par l'allemand et l'équipage du blindé décide de sa propre volonté d'abandonner le tir de zone pour parer au danger.
Ce superbe screen donne à voir le premier obus de 20 mm, qui rase le muret et emporte la caboche d'un soldat.
L'action se déroule dans un intervalle de deux ou trois secondes. Le porteur du bazooka n'a heureusement pas le temps d'avoir conscience du péril...



...et il enclenche le tir avant de se mettre à couvert, cloué.
Notez que la minute d'achève sur un cliffhanger alléchant puisque la roquette est à mi-chemin de sa cible.



Elle est là, précisément, dans le cercle rouge.
On ne peut dans ces cas là s'empêcher de faire tourner la caméra sous tous les angles pour tenter d'estimer si elle est capable de toucher sa cible.
Pour autant qu'on puisse en juger, il est possible qu'elle soit sur une trajectoire correcte. C'est sur cet espoir que j'envoie le mail du tour suivant à mon adversaire.



Nouvelle image du tir d'artillerie en préparation, qui ne devrait plus tarder maintenant puisque les deux premiers obus de réglage viennent de tomber.
Je me décide par ailleurs à enfin faire avancer mon M3 (Half-track 75mm). J'avais préféré jusque là le laisser à bonne distance, préférant intimider par sa simple existence mon adversaire que risquer de le perdre lors d'un mauvais duel.
Pour le reste, on ne bouge quasiment pas, sinon que je repositionne mon inutile bazooka pour que cette fois, il puisse assurément faire feu.

La roquette touchera t'elle...vous ne le saurez que demain, avec la suite et fin de cet AAR. :)
« Modifié: 16 août 2012 à 01:52:29 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #42 le: 16 août 2012 à 13:30:33 »
23ème minute



Et...merdasse ! La roquette s'encastre dans la terre quelques mètres devant le PSW...



Je l'avais annoncé, le premier bazooka n'aura pas le loisir d'un second tir, cloué par la réplique simultanée du blindé ennemi.
On voit par contre le second bazooka se mettre en place.



Première roquette...



...loupée ! Quelques mètres devant à nouveau.



Comble de malchance, je suis repéré alors que le tireur procède au rechargement. On admirera la rafale adverse qui ne passe qu'à quelques dizaines de centimètres.



Second tir...touché !!!!
Vous me croirez ou non mais à ce moment précis devant mon écran, je brandis mon bras en signe de triomphe en criant "ouééé !"
Mon bras reste dans cette position quelques secondes pendant que ma mine se déconfit brutalement...

Le PSW se déplace...et tire toujours.  oO
C'est un peu fort ! Pour avoir déjà tiré un nombre incalculable de roquettes lors des parties précédentes, je connais la précision hyper douteuse de ces engins là à plus de 50 mètres. Par contre, je crois bien que c'est la première fois que j'observe un tir qui fait mouche et ne détruit pas sa cible. D'habitude, Panther, Tigre et autres kadors du champ de bataille y succombent illico...alors une caisse à savon comme ça...  B|

Ca c'est une surprise !  :dents:



Nouvelle rafale de l'adversaire, encore à côté, alors que je recharge pour un troisième tir...



...qui n'aura jamais lieu: le tireur est abattu par la décharge suivante.  B|



Peu d'autres choses à signaler sinon que mon M3 n'est pas bien habile : le devers l'incite continuellement à regagner la route, dans une manœuvre (acrobatique :P) d'une lenteur à peine croyable.
« Modifié: 16 août 2012 à 13:32:06 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #43 le: 16 août 2012 à 13:32:41 »
24ème minute

Deux images seulement pour ce tour, qui ne comporte que peu d'actions notables. Je n'ai plus de nouvelles armes anti-char à aligner et mes troupes sont toujours en attente de la frappe du mortier.
Je suis résigné à guetter la réaction du PSW.



Et j'enregistre sur lui un échec objectif, mais un victoire psychologique : le blindé se retire doucement, à courvert -en particulier de mon Stuart-.
Nul doute que mon adversaire aura jugé avec justesse qu'il y avait beaucoup de choses qui piquaient en ville et plus à perdre qu'à y gagner en se glissant entre les bâtiments.



Rien sinon la décision de faire progresser mon M3 pour parer un retour des engins ennemis...et lors de l'ultime seconde, la chute du premier obus de mortier, signalé par le cercle rouge.
« Modifié: 03 octobre 2012 à 09:01:09 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : [CMFI] Souvenirs de Vallebruca
« Réponse #44 le: 16 août 2012 à 14:43:32 »
25ème minute



La chute des 25 derniers obus de mortier en quelques dizaines de secondes. Probablement pas nécessaire comme on le verra...mais je ne savais pas qu'il restait si peu de monde en opposition.



Une épaisse fumée noire se dégage derrière les immeubles: j'ai apparemment touché l'un des deux camions faisant partie de l'ordre de bataille allemand.



C'est le dernier "bond en avant" : nous réinvestirons les habitations abandonnées il y a quelques minutes et de tous les côtés, les groupes progresserons vers le centre ville.
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)