Auteur Sujet: Star Trek Online  (Lu 21179 fois)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Star Trek Online
« le: 25 février 2009 à 22:00:06 »
STAR TREK ONLINE

Monument du Kitsch en environnement non Euclidien, Star Trek, c'est le véritable Space Opera Label Rouge à Grand-Papa. :D



Du coup, savoir qu'un Momo va tripatouiller ce concept -et licence :siffle:- juteux...ça m'émoustille pas mal. :P
L'impact de la Série Télé Originale sur les Esprits assez vieux pour en avoir connu les rediff sur la défunte 5ème est majeur et considérable. Influence si forte qu'il faut savoir qu'avant que l'inventeur de la moutarde de Dijon devienne un groupie du capitaine Kirk, son célèbre produit était incolore ! :|
Trailer qui dépote pas mal et laisse entrevoir un moteur graphique mignon comme un bébé klingon, je m'imagine déjà déambuler dans le seul univers où le port du Pyjama est réglementaire :D

En sus, ma fibre philanthropique vibre à l'idée que les Trekkies vont enfin pouvoir déserter les conventions SF pour la discrète quiétude de leurs écrans d'ordinateur.  ^^

Je ne sais que peu de chose sur le jeu, sinon que les possibilités de customiser son personnages semblent assez faramineuses8o

Le Fansite Jeuxonline
Tout plein d'autres vidéos
Et pour finir...*:P

* Par contre, niveau Background, faudra qu'on m'explique ce qui s'est passé depuis que Kirk à rendu son badge pour devenir chanteur dans les casinos Californiens. J'suis un peu largué niveau "Next Génération" :siffle:
EDIT : Arf, laissez tomber, ça doit être nul, même William Shatner s'est vendu à l'ennemi :/
« Modifié: 30 mars 2009 à 00:05:13 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #1 le: 29 mars 2009 à 23:03:07 »
Star Trek Online bénéficie ce soir de la grâce d'un billet sur le Blog  :D

Malgré mon légitime émoi face à la perspective d'enfiler l'Habit de nuit Qui pourra cependant penser que Nyota Uhura pourra plonger Kate dans les abîmes de l'oubli ?  :P


PS: Minute culturelle : Cette Scène de Star Trek n'est parait-il que le -premier ou- second "baiser inter-racial" de la télévision Nord-américaine...en 1968.  ^^
J'avoue ne pas être allée fouillé dans toutes les vieilles gorges du net pour vérifier si c'était bien le premier ou le second  :siffle:
« Modifié: 27 septembre 2010 à 15:31:16 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

C@scou

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 303
    • Live Messenger (MSN) - cascou.t@gmail.com
    • Voir le profil
    • Cascou.fr
    • E-mail
Re : Star Trek Online
« Réponse #2 le: 30 mars 2009 à 09:00:49 »
De mon point de vue, ce jeu ne pourra jamais fonctionner (et c'est pas que je m'en réjouisse) pour plusieurs raisons :

- Déjà, l'univers de StarTrek n'est pas (plus ?) très en vogue, et le public le plus touché par les mmo n'est certainement le père de famille de 40 balais nostalgique.
Aujourd'hui, pour celui qui voudrait s'y mettre, l'univers est bien trop cheap bien trop hors du temps pour le permettre, des standards en matière de SF ont étés établis, ST en a même probablement établit beaucoup, mais aujourd'hui, voir des vaisseaux carrés par exemple, cela choque.
Idem pour les effets d'armes, les rayons tous cons, ca fait vraiment petit budget...
Tout comme les classe constitution de la starfleet, leur design semble dépassé de nos jours, irréel, après un starwars, après un stargate, et surtout après un battlestar galactica et de nombreux films moins connus, sa coupe semble irréalisable.

- Le public a des période, de nos jours en matière de SF, on a d'un côté le grand public qui s'est rassemblé autour de stargate et y campe, dénigrant souvent atlantis et préférant regretter la belle époque d'SG1.
Et de l'autre tous les vrais fans de SF qui ont sautés sur battlestar galactica et sa gigantesque innovation en la matière.
Je ne parle pas de films pour la simple et bonne raison, que je considère qu'on ne peut être fan de quelque chose qui dure 1h30 maxi et puis basta.
Startrek est dépassé, l'univers est cependant loin d'être mort, il vit encore dans les cœurs de nombreux quadragénaire/quinquagénaire, mais cela ne suffit pas pour en faire une licence rentable, surtout dans un JV, surtout dans un MMO.
Et je peux citer des exemples, Star Trek Voyager: Elite Force un jeu exceptionnel qui est loin d'avoir rencontré le succès mérité.
Car non seulement, l'univers de startrek n'est plus aujourd'hui un gage de rentabilité (comme les nombreux spin-off de la série originelle l'ont petit à petit démontrés) mais il pourrait être même une contre-publicité effarante !
Je m'explique, dans l'esprit des gens, aujourd'hui, startrek, c'est quoi ?
Un univers dépassé, démodé, des gus grimés en pyjama moulant qui font les marioles dans des décors cartons.
Le [10x06] de Stargate:SG1 résume bien la vision qu'en ont les gens en ce jour :
Citer
- La singularité est prête à exploser !
- Torpilles à photon parées.

- Maintenant un autre gros problème viens se poser, celui du gameplay.
En effet, le gameplay de ce jeu sera nécessairement mauvais ou plutôt statistiquement mauvais.
Pourquoi ?
Déjà on ne peux se contenter de faire un simple mmorpg d'un univers SF avec des armes et des vaisseaux spatiaux.
Le gameplay ne s'y prêtre pas, le mmo de stargate semble (pas encore sortit) avoir suivi cette voie, et justement, le gameplay semble mou, inintéressant, des lock auto, des tirs auto, etc...
Bref le truc bien miteux, autant retourner sur wow quoi pour ainsi dire, au moins ca se prête à l'univers (combats à l'arme blanche et à la magie).
Autre possibilité, innover, au moins un peu.
On reste dans le genre mmorpg, mais on change quelques règles du jeu, c'est ce qu'à fait Tabula Rasa avec un résultat bien connu de tous, le bide.
Le jeu n'a jamais décollé et pourtant il disposait d'un potentiel énorme, les combats étaient un mélange d'FPS et d'RPG, bref du bon boulot, probablement incomplet. Le jeu a tenu comme il a pu durant quelques mois avant d'être définitivement coupé.
Dans la même situation, bien que ca ne soit pas à proprement parler un mmo, Hellgate:London, lui aussi a tenté d'innover en mélangeant les genres FPS & RPG. Également raté pour le titre de Flagship, le studio a été forcé de fermer ses portes quelques mois plus tard...
Dernier choix, l'abandon total du genre mmorpg, s'orientant donc vers un mmofps pur et dur.
La encore, on peut trouver des exemples, Neocron on est un bon.
Un jeu qui a survécu (étonnant je l'ignorais jusqu'à hier), mais qui n'a jamais non plus décollé.
Ca fait des années que plus personne n'en parle.
Planetside aussi, mais tout comme Neocron, il n'a jamais décollé.
Alors on serait tenté de dire "mais peu importe si le jeu ne décolle pas du moment qu'il survit et qu'on peut y jouer", et pour un jeu classique je te donnerais raison, mais on parle ici du mmo !
Il est nécessaire que la population croisse sans cesse, autrement le jeu perd son intérêt, quelqu'un ici a déjà tenté de jouer seul à un mmo ? J'ai déjà tenté, ben c'est franchement pas drôle.
Remarquez, il est bien connu que dans l'espace personne ne nous entend crier...
Alors après est-ce que cela signifie pour autant que faire des mmo d'SF est impossible ?
Pas du tout loin de la, mais c'est juste plus dure que de faire un énième mmo medieval-fantasy.
Les bases, les standards n'existent pas il s'agit de les créer pour l'occasion.
Et le public est rarement conciliant.
Je considère que TR & HL étaient des jeux qui méritaient de survivre, et pourtant le public en a décidé autrement, en boudant injustement ces titres.

- Autre point, le mmo est un genre spécifique la concurrence y est rude, bien plus que dans d'autres gens de jeu, pour la simple est bonne raison qu'on peut rarement payer plusieurs abonnements simultanément et que bien sur un mmo prend plus de temps qu'un jeu classique.
On ne peut se permettre de tenir la route quand on fait un mmo, il faut faire du boulot exceptionnel pour espérer pouvoir survivre.
Alors innover dans les bases même du genre... C'est mission quasi-impossible.
Les gens ne sont pas assez tolérants, le marché bien trop agressif.

Toutes ces choses me font penser que le jeu est mort-né, condamné avant même d'être sortit.
Je le regrette d'ailleurs, la concurrence est toujours bénéfique, et l'innovation également.
Mais ces deux choses ne nourrissent pas nécessairement leur homme, et un mmo requiert énormément d'argent.

Une dernière chose, ce qui pourrait sauver ce jeu c'est sa partie spatiale mais la encore c'est plutôt incertain, Eve Online a ouvert une voie intéressante dans le domaine, Jumpgate s'apprête à faire de même, mais cela suffira t'il ?
A mon avis le succès d'Eve Online est plus dus à ses implications géopolitique et commerciales et à la non-concurrence dans le domaine qu'autre chose.
Alors peut être le simple fait de se passer dans l'espace suffira à STO pour survivre, mais j'en doute.
Surtout sachant que des licences bien plus populaires verront bientôt leurs mmo officiels dans les bacs...

Comme il est coutume de dire, wait & see, mais ne fonde pas trop d'espoirs sur ce titre, car les chances pour qu'il se fasse un réel trou dans la grande famille des mmo sont minces, très minces.

EDIT :
Ah et sinon dans la foulée, j'ai carrément oublié de parler du jeu en lui même.
Les décors spatiaux sont vraiment très réussis je trouve, les décors planétaires un peu moi, mais ca reste du bon boulot, reste à avoir si dans les trailers on a finalement tout vu ou s'il y aura suffisamment d'endroits ou se rendre pour ne pas sembler tous agglutinés au même endroit.
Côté customisation des perso, en effet ca semble assez super.
Reste les combats qui du peu qu'on en voit dans les trailers semblent monstrueusement ratés (ca fait tache dans un jeu ou la base reste de se bastonner).
Parce que les j'avance vers toi je me pose à 1 mètre de toi et je flood mon bouton pour te tuer, c'est comment dire... démodé ? XD
Idem pour les effets des armes qui sont parfaitement ridicules, etc...
Mais après faut dire aussi que je viens de me retapper l'intégrale de Battlestar Galactica, donc même dans SW & SG, je trouve les combats minables actuellement. ;)
Mais la faut leur dédier une palme parce que foirer l'aspect graphique des combats spatiaux, ca serait une première dans un jeu d'SF.

reEDIT :
Oui et j'oubliais, ya quand même des exceptions, Mass Effect par exemple, qui combine avec brio les deux genres (FPS & RPG) cependant, Mass Effect est multisupport (ca aide, au moins financièrement) et surtout ca n'est pas un mmo.
« Modifié: 30 mars 2009 à 09:11:28 par C@scou »

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #3 le: 30 mars 2009 à 13:00:10 »
Citer
Un univers dépassé, démodé, des gus grimés en pyjama moulant qui font les marioles dans des décors cartons.

Bien sûr, Star Trek n'est pas dans "l'air du temps" et en ce sens, tes remarques se justifient vis à vis des Fashion'bourreaux dont tu te fais une sorte de porte-parole.  :D

*Quoique peu tentaculaire, Star Trek possède toutefois une niche fidèle (outre-atlantique surtout) qui s'étend du simple sympathisant au type qui se fait poser des implants osseux sur le front par son chirurgiens préféré. La trekmania et les trekkies, quoique vieillissants, représente une population je pense suffisante pour constituer un "fond de commerce minimal" au le futur titre.  8)
J'ajouterai que parmi les plus acharnés, Star Trek Online pourrait être en 16 couleurs et caractères ASCII qu'ils n'en démordraient sûrement pas.  ^^
*A titre personnel rien ne me plait davantage que la SF Kitch, et j'escompte bien qu'un studio ait un jour l'audace de se lancer dans "Buck Rodgers Online" ou "Cosmos 1999 : Age of fun"  :D
J'espère également de tout mon coeur que les écrans de controle fourmilleront de cliquetis improbables, que les textures imiteront à merveilles le polystyrène expansé et que les tirs de phaser feront des bruits de ressort.
J'ai une approche très "second degré" de la SF...comme dans "Paranoia" (le JdR ) et j'ai toujours rêvé de parcourir l'espace intersidéral en grenouillère galonnée :P

Le Space Opéra est un genre par essence rétrograde qui nous donne à entrevoir un futur meilleur de plus en plus invraisemblable. Son désign évolue avec les décennies mais c'est un fait que dans 300 ou 400 ans, rien de ressemblera à ce que nous pouvons imaginer aujourd'hui, ou même dans 50 ans. Le futur est davantage à rechercher à mon sens dans une relecture des "Misérables" que dans "Battlestar Galactica"  :D
Quitte à baigner dans un environnement où l'invraisemblance est reine, autant la dater et s'emparer des clichés de son "âge d'Or" soit ceux des années 40 à 70.

Vive le Space Opéra A.O.C ! :P

PS: J'lai pas comprite ta citation de Stargate  :siffle:
« Modifié: 30 mars 2009 à 13:06:49 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Rampa

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1428
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #4 le: 30 mars 2009 à 13:33:39 »
Pour le coup... et même si ça me peine... je suis de l'avis de Carlos  :'(

Moi même je suis un fan de l'univers de Star Trek (l'original quand j'étais petit, DS9, Enterprise, Voyager...), et même si les jeunot de nos jours sont pas "dedans", les moins jeunes c'est à dire ceux qui on du pognon à mettre dans un MMO sont assez nombreux pour permettre à un univers persistant de vivre.

Et puis il faut pas oublier que le film qui sortira bientôt a la capacité d'amener un public de plus à cet univers riche et loin d'être si dépassé que ça.

Moi je vous avoue que j'aurais plutôt voulu un "Babylon 5 - online"  mais bon c'est surtout parce qu'au niveau "bataille spatiale" cette série était vraiment excellente et prenante... "N'allez pas à Zaadum"  ;D
« Modifié: 30 mars 2009 à 18:30:58 par Carlos »

silence

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1159
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #5 le: 30 mars 2009 à 15:35:08 »
Mouarf, l'Âge d'Or de la Sf incarné par Star Trek ...
Un peu comme dire que Final fantasy VII est le meilleur Rpg de tous les temps. Je le dis mais j'ai conscience que je dis des conneries. Et toi ? :D

Les instants nostalgie sont très bien, mais vous exagérez un peu à mon gout. Star Trek a certes produit d'excellents moments de Sf, certainement produit quelques innovations, mais cela reste un "Grand Space opéra". Rien de plus.
Après je pense que le Mmo a pourtant toute ses chances. D'une, rendons à César ce qui est à César, Star Trek est bien un très grand morceau de Sf, avec son cortège de fans parmi les plus accros, avec sa nostalgie - même pour ceux qui ne l'ont pas connu bizarrement - et cetera. De deux, et non des moindres, ces fans sont solvables. Oh miracle ils sont vieux, ils sont sur les dents depuis 30 ans, ils guettent la moindre nouveauté. Alors oui la cible peut être rentable.
Mais à sujet et à cible particulière, il faut un mécanisme particulier. Alors cela sera dur à concrétiser à mon avis.

Pour Bs : c'est à mon gout plus proche des Misérables que du Star Wars. Les moments de pure Sf sont certes très bon, mais la plus part ne sont que des artifices pour amener un scénario plus riche et plus original que d'habitude. D'ailleurs même le scénario se limite bien souvent à une justification de l'espace clos. C'est autant du relationnel que du Space Op. Les intérieurs sont peu remarquables, très "passe-partout", et comme lui très réduits. Les extérieurs sont magnifiques mais se contentent de batailles superbes, de plans d'ensembles, et se font plutôt rares. Et même là cela reste quasi anachronique pour de la Sf.
Pour Sg : j'en suis au stade nostalgie comme vous pour St. C'était mieux à la grande époque et qu'est ce que c'était bon.  :P Pour autant je ne crois pas à la recette du Mmo reprise de licence. Souvent celles ci se limitent à un aspect particulier d'une histoire. Ou tiennent grâce au scénario de celle ci. Lorsque l'on abandonne tout on obtient un mmo tenant sur sa licence quasi uniquement mais incapable d'assurer vis à vis de celle ci et de ses fans. C'est bancal et c'est pour ca que ce sera dur pour St.
« Modifié: 30 mars 2009 à 15:39:33 par silence »
Le monde est en train de devenir cinglé ! - Walter Sobchak, The Big Lebowski -
Il ne faut pas oublier que les poupées vaudou, dans un certain nombre de pays, sont des armes et moi je ne l'oublie pas ! - Frédéric Lefebvre, Europe 1 -

ZeN

  • - 36 Kg
  • Staff Esprits.net+
  • *****
  • Messages: 2843
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #6 le: 30 mars 2009 à 16:59:33 »
Je n'ai pas eu le temps de vous lire (à part le billet du blog :)), mais comme vous j'aime Star Trek, d'ailleurs il y a un film qui va bientôt sortir et qui traite de la genèse  :D

J'espère bcp de choses d'un jeu tel que celui-là, mais surtout quelque chose de cohérent avec un bon gameplay.

Il y a eu tellement d'essais ratés sur le thème de Star Trek que je doute que l'univers du jv arrive  à sortir quelque chose de potable un jour  :/
« Modifié: 30 mars 2009 à 21:12:33 par Carlos »
Il faut cueillir les cerises avec la queue. J'avais déjà du mal avec la main !
Coluche
Extrait du sketch : Le belge

C@scou

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 303
    • Live Messenger (MSN) - cascou.t@gmail.com
    • Voir le profil
    • Cascou.fr
    • E-mail
Re : Star Trek Online
« Réponse #7 le: 30 mars 2009 à 21:23:39 »
Oui j'ai complètement zapé de parler du film, il pourrait en effet créer un effet boomerang qui bénéficiera au mmo.
Le film a par contre assez bien.

Pour BSG, le réaliste est bien présent.
Comme exemples concrets, les chasseurs ont plus des têtes de navettes spatiales que d'avions de chasses.
Ils se déplacement réalistement dans l'espace, par exemple quand on voit un vaisseau qui pivote sur son axe, ca n'est pas par magie, des propulseurs de manœuvres biens visibles provoquent la poussée, les sons dans l'espace sont réduits (par entièrement), comme sourds (pas de sons dans l'espace, pour le coup ils ont trouvés un compromis), il y a une approche très réaliste de tout en fin de compte.
Pareil pour les battlestars, ils on un fonctionnement bien plus proche du porte-avion que du BC-303 dans sg1.

Y'a finallement une composante fun qui joue pas mal.
Autre chose, parler d'âge d'or du siècle précédent comme âge d'or de la SF pour moi c'est tout bêtement impossible.
On pourrait parler de découverte de la SF, création de la SF, ca oui.
Mais comment parler d'âge d'or sans synthèse graphique ? Sans toutes les découvertes scientifiques et inventions technologiques récente qui nous permette d'étendre les possibilités en matière de SF ?
La SF avant c'était quoi ?
C'était une histoire un peu folle, mais pour moi la vraie SF (et pas le simple fantastique) c'est le space opéra.

Et au delà de l'apparence, de l'univers, etc...
Ce sont des séries comme Babylon 5, Farscape, Firefly & Battlestar Galactica qui ont donnés ses lettres de noblesses à la SF en série télévisée.
Certainement pas startrek ou stargate.
ST & SG restent de la SF grand public, sans recherche, sans profondeur.
Et pourtant à la base j'étais un fan inconditionnel de stargate:sg1.
Mais à partir du moment ou j'ai connus autre chose, j'ai pris conscience de la médiocrité de cette série.

De mon point de vue, l'âge d'or de la SF reste devant nous, avec les progrès en matière d'effets spéciaux notamment, plus rien n'est impossible, on peut tout représenter ou presque à l'écran.

Pour en revenir au mmo, je me met à la place des personnes que je connais qui sont fan d'mmo et pour certaines de SF.
Les réponses sont toutes du même genre : "startrek c'est trop laid".
La plupart ne connais rien de startrek, mais c'est comme ca que le grand public perçoit l'univers.

Après j'dis pas ca serait bien quand même, mais perso j'trouve que pour deux univers assez vieux, celui de babylon est génial.
La série était très bien scénarisée, l'histoire intéressante, les intrigues, la politique, etc.
Et sans oublier des effets spéciaux de qualité (les premiers faits en synthèse dans une série TV).

Et surtout surtout surtout le mmo stargate arrive, et il va pre-enterrer le mmo startrek, même si le mmo sg me semble bien pourri, contrairement à celui sur st.

Citer
ceux qui on du pognon à mettre dans un MMO sont assez nombreux pour permettre à un univers persistant de vivre
Pas d'accord, regarde Tabula Rasa, regarde Hellgate London, ils ont vécu selon toi ? Et ils étaient tous deux bien plus grand public qu'un startrek.

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #8 le: 30 mars 2009 à 23:01:06 »
Citer
Autre chose, parler d'âge d'or du siècle précédent comme âge d'or de la SF pour moi c'est tout bêtement impossible.
On pourrait parler de découverte de la SF, création de la SF, ca oui.

Ah bah non, M'sieur, j'ai parlé de ces années là comme un "Age d'or" du Space Opéra, et non de celui de la SF.  :) -relis au besoin-  :D
Si c'est aussi pour moi celui de la SF, c'est là par contre, je l'avoue, une assertion qui se discute et qui tient à des affinités complexes...et un autre débat.  :siffle:

Que les années 40 à 70 (en gros, je ne suis pas metreur chez Bouyges) soient définitivement l'âge d'or du Space Opéra, c'est indubitable.  ^^

La vogue des genres est un miroir de la société qui les produit.
Le Space Opéra est un genre où les prouesses humaines sont triomphantes, dans un environnement humaniste, dont l'homme se fait un jouet. L'Infini est un bac à sable.
D'immenses flottes, de vastes empires interstellaires, une humanité qui se répand comme le pollen...C'est là le miroir triomphant de l'optimisme béat des années 50 et 60, qui conçoit le progrès comme la rédemption et ne voit aucune limite à une croissance exponentielle et bienheureuse.
Le Space Opéra, ce sont ces années là et rien d'autre. Ecrire ou tourner du Space Opéra d'aujourd'hui, c'est donc une sorte d'anachronisme culturel.

Les années 80 sont celles de la SF Cyberpunk, miroir d'un modèle japonais ultra-technologique qui fait alors grande impression sur son époque et les "imaginateurs du futur". Le SF d'alors sera celui de néons gigantesques, de miniaturisation, de vastes corporations économiques, à l'image de Blade Runner.
On remarquera que l'optimisme Béat s'est "fait la malle car", si l'on croit encore alors à un certain progrès technique, il ne sert plus les nécessaires vues humanistes auxquelles on croyait les décennies précédentes...il est l'instrument de la corruption et de l'avancée personnelle. Le progrès n'est plus au service de l'Homme et l'Humanité, ce ne sont que les chaînes qui lui assurent une pénible survie.

Si je suis moins connaisseur de la SF en littérature depuis les années 90, je remarquerai néanmoins le mouvement Steam-punk, ôde à l'Uchronisme rétrograde qui pour moi signifie quelque part qu'aujourd'hui (Attention, inspirez bien avant de lire la phrase suivante :P) "Il n'existe de futur que dans le passé, un autre passé puisque le notre est vain".

Aujourd'hui, on n'ose plus guère imaginer le futur comme il sera, on se contente d'en faire en imagination ce qu'il aurait pu être.
Bien sûr, à chaque époque on trouve un titre "exceptionnel" tel "Un Cantique pour Leibowitz" Prix Hugo 1951 (de mémoire  8))
Je parle de vogue et non d'œuvres précises.

Le Space Opéra est un genre daté et qu'importe les progrès techniques de notre millénaire, il n"en gagnera qu'en suggestivité mais jamais en vraisemblance ;)
Le relatif retour en grâce du Space Opéra (dont la poursuite de la Saga Star Wars n'est pas un mince indice) dans les années 2000'S n'est pour moi qu'un geste régressif, comme on sucerait son pouce dans le malheur. On titille les rêves du passé pour inventer des futurs qu'on peine à imaginer sans cela.

Citer
De mon point de vue, l'âge d'or de la SF reste devant nous, avec les progrès en matière d'effets spéciaux notamment, plus rien n'est impossible, on peut tout représenter ou presque à l'écran.

A titre personnel, je me contrebalance de cet aspect. il n'en faut pas plus que du fil de pêche et deux pinces à linges pour faire du Space Opéra. Avec 300 gr de plastique moulés en playmobils et deux boîtes à chaussures, tu n'oserais croire quelles fresques démentes j'ai pu matérialiser par le passé !  :rolleyes:
Citer
Les réponses sont toutes du même genre : "startrek c'est trop laid".
La plupart ne connais rien de startrek, mais c'est comme ca que le grand public perçoit l'univers.

Ne le voit absolument pas comme une remarque inconvenante, mais je ne peux m'empêcher d'être satisfait de ne pas -mécaniquement- cotoyer dans le futur les tenants de ces arguments sur un serveur Star Trek...si du moins le jeu se révèle tel que je me représente aujourd'hui.  :siffle:
Je crois que les joueurs -une grande partie- y joueront parce qu'il est kitsch et montre "ce qu'était futur à une époque, ne sera plus et ne pourra être". Je me figure Star trek comme un "arrêt sur image" et c'est pour cela que le concept me séduit aujourd'hui. J'angoisse d'avance aux concessions qu'il ne manquera pas de faire à un "modernisme fun"  :|

Citer
Pas d'accord, regarde Tabula Rasa, regarde Hellgate London, ils ont vécu selon toi ? Et ils étaient tous deux bien plus grand public qu'un startrek.

Rampa insistait à juste titre que Star Trek intéressera une frange adulte de la population, celle qui travaille, celle qui n'a pas besoin de casser fébrilement un cochon en faïence pour compter ses pièces jaunes avant de décider à contracter un abonnement (après avoir refilé son écot à Bernadette :P)
Celle qui ne compte pas avec angoisse son argent de poche chaque fin de mois pour juger de la "rentabilité" d'un "investissement Momo" et décider, en cas de disette, de le résilier.  :P

A ma connaissance, Tabula Rasa et Hellgate london ne ciblaient pas spécifiquement cette frange là.  :)
Star Trek ne vise dont pas je pense le "grand public" mais au contraire une "niche fidèle et argentée". Le contraire sera à mon sens un erreur parce que question "Grand public" -et là j'apporte de l'eau à ton moulin", il n'apporte pas de réponse aux besoins exprimés :)

PS: Arf, je me transforme en toi C@scou (cf nombre de lignes )!  8o

PS : Pour le Space Opéra en littérature : Asimov, Simak, Heinlein, Clarcke, Herbert, Ballard, Van Vogt, Sheckley...et bien d'autres ! Dieu sait di j'en ai bouffé de ces auteurs là !  :rolleyes:
« Modifié: 30 mars 2009 à 23:42:15 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #9 le: 31 mars 2009 à 20:11:02 »
En plaisants intermèdes, je vous propose une replongée dans quelques moments d'anthologie de la Série Originale.
A l'exception de la dernière (3 minutes), les vidéos sont de durées si infinitésimales qu'elles ne vous proposent aucune excuse pour les éviter.



Star Trek, c'est avant tout:

* Les techniques de l'actor's studio poussées à leur paroxysme:D
* Une variété de thèmes et de situations prodigieuse !
* Des combats bourrés d'adrénaline et précurseurs du "Slowmotion" !
* Des acteurs montés comme des étalons !
* Du sexe, dont on sent bien que le capitaine a envie (La fameuse scène du baiser "inter-racial" ;) )
*Enfin, de bonnes occasions de se détendre un peu (certains doublages sont "très forts", pas tous... :))

C'est à ça que je veux jouer... :D
« Modifié: 31 mars 2009 à 20:44:45 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

silence

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1159
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #10 le: 31 mars 2009 à 20:43:42 »
* Des acteurs montés comme des étalons !
Le titre de la vidéo est bien trouvé, c'est vraiment un moment Wtf. Même les acteurs n'en reviennent pas. :D
Le monde est en train de devenir cinglé ! - Walter Sobchak, The Big Lebowski -
Il ne faut pas oublier que les poupées vaudou, dans un certain nombre de pays, sont des armes et moi je ne l'oublie pas ! - Frédéric Lefebvre, Europe 1 -

C@scou

  • Crapaud
  • **
  • Messages: 303
    • Live Messenger (MSN) - cascou.t@gmail.com
    • Voir le profil
    • Cascou.fr
    • E-mail
Re : Star Trek Online
« Réponse #11 le: 07 avril 2009 à 19:26:54 »
Citer
Ah bah non, M'sieur, j'ai parlé de ces années là comme un "Age d'or" du Space Opéra, et non de celui de la SF.
Citer
Que les années 40 à 70 (en gros, je ne suis pas metreur chez Bouyges) soient définitivement l'âge d'or du Space Opéra, c'est indubitable.
Citer
Le Space Opéra est un genre où les prouesses humaines sont triomphantes, dans un environnement humaniste, dont l'homme se fait un jouet. L'Infini est un bac à sable.
D'immenses flottes, de vastes empires interstellaires, une humanité qui se répand comme le pollen...C'est là le miroir triomphant de l'optimisme béat des années 50 et 60, qui conçoit le progrès comme la rédemption et ne voit aucune limite à une croissance exponentielle et bienheureuse.
Le Space Opéra, ce sont ces années là et rien d'autre. Ecrire ou tourner du Space Opéra d'aujourd'hui, c'est donc une sorte d'anachronisme culturel.
Mais le space opéra c'est quoi ? C'est un sous genre de la SF dont la définition varie selon les personnes.
Pour moi, le space opéra c'est quand une oeuvre de SF qui se déroule dans l'espace concerne plusieurs mondes, plusieurs bases, quand l'échelle de l'oeuvre de SF est interplanétaire, voir interstellaire ou pourquoi pas intergalactique, ou même interdimentionel.
Voila ce que signifie space opéra pour moi (et pour la majorité des personnes aujourd'hui je pense), c'est juste le fait d'avoir un univers cohérent de ne pas se contenter de raconter UNE histoire, mais de crédibiliser l'univers, en inventant des anecdotes, des personnages secondaires, des lieux, une trame historique, etc.
Un bon moyen de déterminer si une oeuvre d'SF est un space opéra ou pas, c'est d'essayer de faire une carte des lieux dont il est question dans l'oeuvre.
Si c'est possible, de pas les infos données dans l'oeuvre, par déduction, ou ne serait-ce que par existence de ces lieux (pleins d'oeuvres de SF se déroulent uniquement sur la terre, par exemple), alors on se trouve bien en présence d'un space opéra.
De ce point de vue, le space opéra c'est aussi un peu une sorte de "spacetrip" (ou roadtrip spatial).

Côté série télé, on peux citer les startrek, mais babylon 5, battlestar galactica, stargate (bien que tardivement), starwars bien sur, farscape et firefly de justesse, andromeda (plus ou moins).
Une oeuvre d'SF space opera se passe "dans l'espace" et nous fait voyager.
Côté film, des films comme H2G2 par exemple en sont pas à proprement parler des spaces opéra, parce qu'on à jamais vraiment l'impression de voyager dans un univers libre, ouvert, mais plutôt de changer de lieu au fil des scènes.
Il est bien évidement que cela dépend aussi beaucoup du format/media de l'oeuvre, une série de par sa durée est plus apte à mettre en scène un space opéra qu'un film.
Finalement, on pourrait dire que la vocation de toute oeuvre d'SF est devenir un space opera.
Sachant qu'actuellement, l'univers de space opéra le plus complet reste de loin starwars, surtout grâce aux nombreux livres de l'univers étendu & co.
Ou startrek, mais je ne connais pas vraiment, donc je m'abstiens d'en parler.

NB, je parle ici de mon avis, je ne prétend avoir la science infuse ou autre, hein. ;)
Le space opéra, c'est donc de la SF qui nous procure un sentiment de liberté.
Une non-linéarité servis par un univers cohérent, crédible, structuré.

Autre petit exemple, dans une oeuvre d'SF classique, on dirait "donne moi le pistolet laser", dans un space opéra on rechercherait plutôt des phrases dans le genre "donne moi le L-684".
On essaye de créer un univers riche et complexe, à l'image du monde réel, de manière à ce qu'il y ai possibilité de s'immerger dedans, de s'y intéresser, d'étudier, etc.

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #12 le: 07 avril 2009 à 20:03:31 »
Citer
Autre petit exemple, dans une oeuvre d'SF classique, on dirait "donne moi le pistolet laser", dans un space opéra on rechercherait plutôt des phrases dans le genre "donne moi le L-684".

"Tu seras gentille d'actionner alternativement la surface souple tissée polarisée sur les projections gastréico-refoulantes biocomposées de notre hôte, chérie"
-"Gné ?"
-"Va chercher la serpillère DeDieu, tu vois bien que Dédé l'a gerbé partout ! C'est pas compliqué de comprendre le Space Opéra, mince...terrienne va ! "


On est d'accord sur la définition de Space Opéra (le côté Road-trip spatial). Je suis par contre assez circonspect sur la relation que tu fais entre la cohérence d'un univers et son étendue, son volume (physiquement parlant).
Je connais des romans qui se déroulent dans un environnement qui ne dépasse pas trois ruelles et un square dont l'univers est à la fois plus détaillé, fouillé, riche, immersif et cohérent que des épopées sur douze systèmes planétaires.

Sur "l'anachronisme social" du Space Opéra, j'en rajoute une couche en m'expliquant -j'espère -mieux.
Le Space Opéra est un anachronisme social car on peut estimer aujourd'hui qu'il est peu probable qu'il donne à voir une image fidèle de notre véritable futur.
Il y a en effet fort à parier, quelle que soit l'échéance en années, que l'humanité crève la bouche ouverte à 20 cm du plancher des vaches plutôt que de s'essaimer dans de gigantesque vaisseaux _colonies parcourant la galaxie pour jouer aux Cow-boys et aux indiens sur Alpha du Centaure.  :P

Par contre, c'est l'avenir qu'on aurait pu imaginer lorsqu'on avait les deux pieds dans les années 50. Il était plausible, raisonnable; il était une continuité assez logique.  :rolleyes:

Qui sait, je l'espère, ce futur sera peut-être à nouveau vraisemblable un jour.  :/

Le Space Opéra est donc le "futur rêvé" de l'après 2ème GM...il est culturellement ancré dans cette époque.  :)
« Modifié: 09 avril 2009 à 20:08:20 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Volcano

  • Poulpe
  • ***
  • Messages: 1809
    • Voir le profil
    • E-mail
Re : Star Trek Online
« Réponse #13 le: 05 janvier 2010 à 11:48:35 »
Les humains n'ont jamais pu résister à la tentation d'utiliser une nouvelle arme.
Michael Liberty


Ne réveillez pas le volcan qui dort...

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Star Trek Online
« Réponse #14 le: 07 février 2010 à 22:46:50 »
V'la t'y pas qu'en trainant chez le crémier, sans que le son caractéristique de la téléportation l'annonce, je trouve une bouabouate de StarTrek Online sur l'étalage !  :o

Sorti le 5 février avec la discrétion d'un ninja klingon, Star Trek Online est déjà couvert par deux tests.
le premier, flatteur sans être dithyrambique par Jeuxvideo.com...le second, plus critique sans être assassin par Gamekult

Mon temps de jeu étant en chute libre depuis quelques semaines, je ne pense pas faire l'investissement avant quinze jours, de façon à avoir de plus complet retour.  ^^
Après, je ne cache pas que j'ai été à deux doigts d'emporter la boîte, tout en sachant que je ne pourrai cependant pas le tester avant longtemps  B|
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)