Auteur Sujet: Alone In the Dark.  (Lu 4295 fois)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Alone In the Dark.
« le: 25 mai 2008 à 10:52:01 »
ALONE IN THE DARK



Faire la différence entre Alone in the Dark (1992) et le prochain ? Facile ! Dans le premier, Carnby porte une belle moustache :)
De rien, ca me fait plaisir...
Prochaine leçon : Trouver le point commun entre Enter the Matrix et un jeu vidéo :siffle:



Les tenants actuels de la prestigieuse franchise Alone in the Dark se sont semblent-ils décidés à mettre le paquet à l'occasion de la sortie du prochain opus - dès le mois prochain si les morts se réveillent à l'heure- :P
A glaner les infos ici et là, le tout me parait être un gros pari, risqué, mais d'un bon rapport en cas de réussite. Alone In the Dark abandonne le point & Click surranné qui fit sa gloire d'antan pour des espaces ouverts et des univers graphiques flatteurs en complète Troidé. A en croire mes lectures, il sera possible aussi bien de conduire des véhicules que de rejoindre avec des lieux d'importance de manière non-linéaire. :)

Tout cela est d'un modernisme qui fait du pied aux standards actuels de Gameplay, à l'instar d'un GTA IV, nonobstant les portes qui grincent en guise de bande son et les zombies à la place des prostituées. :siffle:

Ceci dit, Alone in the Dark ne sera évidemment pas un jeu de tuture mais a bien la volonté d'être un concentré de flippe en barre. Et c'est la que le risque est pour les développeurs le plus grand, de même que pour le joueur qui ne pourra mesurer la réelle qualité du soft qu'après l'achat.
Car on sait qu'il est difficile de maitriser l'alchimie entre des effets hollywoodiens, de l'action à gogo, un gameplay qui laisse la place à l'action et...une atmosphère oppressante convaincante.:|

On sait déjà que cet opus est capable -vrac- de:

-flatter les mirettes avec des graphismes léchés et des effets qui poutrent :blink:
-mettre en œuvre un véritable moteur physique et de gérer -par exemple- une propagation du feu en temps réel crédible
-Faire de Central Park (New York)  un véritable enfer -on abandonne en effet les demeures moisies et confinées pour le grand air au coeur de New York, quitte à trébucher sur un joggeur. :P
-Se découper en épisodes quasi autonomes (façon 24 Heures chrono), des accomplissements secondaires venant s'enchasser et participer à la construction de la trame principale. On raconte que l'objectif de ce parti pris est de permettre au scénario de conserver une densité "cinématographique", difficile à garder tout au long de 15 ou 20 heures de jeu "continu". Les mauvaises langues prétendent qu'en cas de succès de cet opus, ça permettra de nous refiler le prochain en rondelles de saucisson.:siffle:

Ce qu'on ignore donc, c'est si on aura peur, et c'est pourtant probablement pour ca que les anciens l'achèteront (Kévin lui, se délectera de piler du zombie et de descendre en rappel depuis le haut des buildings :P)
Réponse, malheureusement, qu'a la sortie du jeu. :/

Alors ? Pionnier ou Dindon de la farce ? :P

Les vidéos sur Clubic
Site officiel
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Alone In the Dark.
« Réponse #1 le: 19 décembre 2009 à 19:20:04 »
Waaaalala... :dents:

J'ai saisis ma "belle pelle" (une chouette occasion à contrepèterie, n'en déplaise à Marie-Paule) pour Exhumer ce tout petit topic, afin de vous faire part de mes impressions sur ce soft, acquis à prix rikiki pour égayer (façon de parler) un week-end associal et floconneux. :)

Houlà...bah tout cela n'est pas pour l'instant glorieux.

Si dans l'ensemble, on ne s'en tire par trop mal niveau visuel, on prendra tout de même soin de cligner le bon oeil pour ne pas regarder certains arrière-plans baveux qui décollent les mirettes.
Question animation, c'est muségréviniste...Carnby se déplace à peu près comme je le fais moi même le lendemain d'une soirée arrosée doublé d'une bonne gastro (pour ne pas parler de balai, car je le m'approche jamais de ces objets là  :P )
L'indigence de cet aspect est assez hallucinant, et comparé par exemple, à la grâcieuse félinité des animations d'un Dead Space, on à affaire à un gouffre plus large que ne saurait contenir Central Park.

Le pompon est tout de même pour la maniabilité qui, très manifestement pensé "console" (encore que je ne suis pas sûr que les possesseurs de ces engins là soient franchement mieux lotis  :/) est un véritable calvaire au clavier.
Confronté au début de second chapitre à mon premier "vilain pas belle", ma (future) victoire sera d'abord un triomphe personnel contre une ergonomie incroyablement belliqueuse.  :o

Quelques bonnes idées, quelques bons effets tout de même, pour l'instant piteusement ensevelis sous ces défauts crasseux.  B|
J'ai l'âme légèrement masochiste, j'y retourne donc en espérant éclaircir le portrait à ma prochaine intervention ( ou refaire le portrait de la jacquette dans le cas contraire :P)
« Modifié: 19 décembre 2009 à 19:21:52 par Carlos »
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)

Carlos

  • Staff Esprits.net
  • *****
  • Messages: 6646
    • Voir le profil
Re : Alone In the Dark.
« Réponse #2 le: 29 décembre 2009 à 12:40:04 »
Nan mais là c'est bon, j'ai lâché l'affaire...  :P

J'ai accompli la moitié du jeu en martelant à peu près tous les endroits de mon clavier mais c'est maintenant décidément un peu trop fort de café.  :o
L"ergonomie pourrave, s'additionnant à des passages nauséeux de difficulté viennent de sonner le glas de mon expérience.

Bien dommage, le jeu recélait ici ou là quelques bonnes idées. Voilà qui me fait bien de la peine car on sent bien chez les auteurs du jeu une volonté de bien faire.  :siffle:

C'est un peu comme ces gamins d'école maternelle qui vous fabriquent un truc immonde en argile, parfaitement non utilisable et vous le remet en plein cocktail mondain avec les yeux mouillés d'émotion.

On ose alors la plupart du temps pas dire non, tout en se gardant bien de faire trôner la chose sur la cheminée en marbre.
Mais là, non, c'est trop fort. "décidément petit, ton cendrier est immonde, garde-le pour faire une piscine à playmobils...et va ranger ta chambre"  B|

Alone In the Dark laisse une ambition dévorante sur le carreau, gâtée par une saveur de "pas-fini" et la maniabilité d'un boeing 747 dans les ruelles de Montcuq  :/

Encore une fois, dommage.  :|
Vainqueur du Trophée Esprit Formule Dé 2010 8)