Courge de Bataille : Guettysbourg

« Scourge of War : Gettysburg » : Le wargame qui a bougrement besoin d’un traducteur.

Présentation vidéo – 1ère partie- Par Kalliser

Il est de ces jours étranges, comme aujourd’hui, où il est difficile de soupçonner qu’on trouvera l’occasion  d’évoquer « Général Lee » et « Shérif fait-moi peur ! » sans passer pour un blaireau.  Des jours rares où l’on se prend à tirer du grenier le carton des « Tuniques Bleues » pour y retrouver l’album dans lequel Blutch rassemble assez de courage pour tirer dans le dos de Chesterfield.

Des jours où l’on se sent assez doux et compréhensif pour mater Patrick Swayze sans gémir comme un ours agonisant. Des jours comme ça, où des « revenants » comme Kalliser tirent  subitement de leurs cartouchière une vidéo rare de qualité d’un titre alléchant : « Scourge of War : Gettysburg ».

Première partie d’un feuilleton en bleu et gris, qui sent la poudre.

Scourge of War : Gettysburg sur EspritSite du developpeurdémo

Esprit Bowl 2011 tire son coup d’envoi

Par Lemarseillais

Les Amazones et leur coach

Chuuuut ! Écoutez ! Mais ?! Ce ne serait pas…..? MAIS OUI C’EST LUI ! L’ESPRIT BOWL EST DE RETOUR ! Dans une nouvelle édition qui promet toujours plus. Plus de jeu (plein d’équipes légères), plus de blessures (plein d’équipes légères), plus de monde au balcon (plein de bourses légères). Un grand succès en perspective.
Votre dévoué serviteur, Mehmet Scholl,  est parti à la rencontre du très populaire coach Lemarseillais pour une interview d’anthologie:

« Salut coach, comment allez vous avant ce début de saison ?
Bien merci. La trêve de 5 mois a fait son effet. Je me sens en pleine forme et prêt à de grandes choses.
Dois-je comprendre que vous avez tiré un trait sur la finale perdue de la saison dernière ?
(Songeur)……il le fallait bien. Toutes mes requêtes auprès des instances n’ont pas donné de suite. Il existe des forces dans ce monde contre lesquelles on ne peut rien.
Vous pensez donc toujours que votre adversaire en finale, les Gros Ricots, ont volé leur victoire ?
(S’emportant) Mais bien évidemment puisque c’est la vérité ! Plein d’éléments le prouvent. D’abord, que des gros bourrins verts capables de défier en duel un rubixcube récalcitrant arrivent en finale d’une compétition dont ils ne connaissent même pas les règles est étonnant. Qu’en plus, ils gagnent cette finale sur le plus petit des scores à la dernière minute. Enfin, et non des moindres,  que SEULEMENT 2 elfes sur 12 KO aient réussis à reprendre leur esprit pour revenir dans le match,  ce n’est pas normal. C’est impossible.
Mais votre collègue, Synidoc, le coach des Gros Ricots, vous a accusé de calomnies et d’être mauvais perdant.
(Rires forcés) Ah ah ah. Rien que le casier judiciaire CV de ce criminel coach pourrait suffire à justifier l’ouverture d’une enquête. Je vous interdis d’ailleurs de parler d’un collègue. Je n’ai jamais participé à des activités louches moi môsieur. Il est de notoriété publique que cet individu fut à une époque un obscur fournisseur médecin très prisé des équipes cyclistes. [Suite de l’interview sur le forum]

L’Esprit Bowl 2011

Lemarseillais

Vieux pots et liposomes

Peut-on arrêter le progrès ?

Certains d’entre-vous doivent bien se souvenir de cette publicité Herta, où un garnement vagabonde sous son galurin de pécore près d’un ruisseau champêtre. Le petit s’applique avec méthode à tailler une planche de balsa tandis, qu’alternativement, on observe sa mère confectionner de délicieuses mouillettes parées de jambon.

Si Nul ne s’est jamais ému qu’un gamin empoigne une arme de mort à l’insu de ses parents, le slogan a par contre beaucoup marqué les esprits : « Ne passons pas à côté des choses simples ».

Tout dans la composition du spot contribue à former une nouvelle variante d’un lieu commun plutôt coriace : « Les bons produits sont invariablement issus d’une passerelle jetée entre la tradition et la modernité ».

Conformément à cet axiome, rien ne serait donc de qualité s’il ne découle pas des enseignements d’une époque où votre mère fréquentait Toutankhamon aux bals druidiques et n’était pas amélioré de quelques ingrédients qu’on trouverait dans l’armoire à condiments de Buck Rodgers. Tradition et modernité. sacré et progrès. Mythe et science.

Mamie Nova semble bien avoir été lourdée du petit écran, mais pas sa vieille cuillère en bois, qu’agitent les doigts de nacre de La Laitière qu’on devine de plus en plus ferme et sucrée sous ses lourds et grossiers jupons. Jeunesse et expérience mêlées, encore une fois.

Sans concessions pour les arguments faciles, Esprits.net fait le « pari des vieux pots », en eux-mêmes et pour eux-mêmes. Seuls. Ainsi, en manière de prolongement de l’ « Odeur de madeleine » du dernier billet, vous trouverez dès demain une section « Unplugged » consacrée aux jeux non-informatisés.

Jeux de rôle sur table, jeux de plateau, jeux de cartes sans PC ni consoles…mais pas sans convivialité. Si seulement quelques-uns d’entre-vous finissent une seule fois un jour autour d’une simple table pour échanger et jouer; il me semble que ce pari sera gagné.

Vae Victis

….les récompenses leurs seront refusées.

Ils ne défileront pas aujourd’hui devant les parterres Élyséens à la merci  d’une balle perdue. Ils ne bouloteront pas non plus du poulpe mariné au schnaps ni n’empoigneront la main chenue de Juan Carlos. Confirmant les motifs de désillusion des coachs ayant préféré des équipes moins rugueuses, les Orcs « Gros’ Ricots » sont les logiques vainqueurs de l’Esprit Bowl 2010, devant les Elfes Sylvains, au terme des 13 journées de championnat

Parmi les équipes malheureuses du tournoi, les moins persévérantes retomberont dans l’oubli tandis que les obstinées tenteront leur chance dans la ligue Open Esprit du Troll Poilu. D’autres encore envisagent déjà un nouveau tournoi estival.

Enfin -et c’est probablement la nouvelle la plus réjouissante- profitez des promotions sur la crème de hobbit au Kirsh made by Glôbô Inc. avant Esprit Bowl 2011 et l’édition légendaire du jeu.

Après Napoléon

Shogun 2 : Total War

Les tenants de l’expression populaire « Tous les chemins mènent à Rome » étaient il y a bien peu encore très sûr d’eux. Il était notoire que parier pour Rome 2: Total War  se révélait plus sensé que confier ses deniers à un bookmakeur du téléthon pour une course paralympique

Pourtant, C’est Shogun 2 : Total War qui succèdera à Napoléon, et bannira une poudre devenue dominante hors des rizières orientales.
Retour aux sources et à la féodalité, dont les japonais se sont longtemps entichés. Sur l’île des socquettes blanches et jupes plissées d’une sensualité torride, il est en effet traditionnel de vénérer pieusement et durablement les reliques qu’on ose même plus poser sur le marbre des cheminées françaises. Il n’y a qu’à songer à Philippe Candeloro ou Mireille Mathieu qui font aujourd’hui encore florès là bas pour considérer la coutume -voisine du formol- comme plus fermement enracinée qu’un Bonsaï quadricentenaire.

Les 2B3 auront définitivement raté le coche mais Jordy à encore probablement un bon coup à jouer là bas. S’il a la force et la foi,  l’or est à portée de ses doigts.

Shogun 2: Total War sur Esprit

Faites fonctionner vos méninges

Entre deux parties endiablées de Dawn of War 2 ou Starcraft 2, il est parfois reposant de pouvoir jouer à un jeu tactique où il est possible de prendre son temps. Frozen Synapse, petit jeu indé des gars de Mode7, remplit parfaitement cet objectif. Disponible en pré-commande à un vil prix, quelques Esprits se sont laissés tenter par l’aventure et pour l’instant les parties s’enchainent avec bonheur, félicitée et les discussions vont bon train. 😀

 

Grâce à l’export facile vers YouTube, vous pouvez revivre en direct des moments d’anthologie et voir des stratégies mises à mal par l’oubli d’un ordre crucial ou une estimation complètement à côté de la plaque des mouvements adverses directement dans le sujet dédié. 😉

Les LoLLYpOp SuCKErS

…lèvent le voile !

Dès l’issue de la première journée de l’Esprit Bowl, un certain nombre de formations se sont démarquées, que ce soient par leurs performances où leurs personnalités. L’une d’elles –Les LoLLYpOp SuCKErS – a immédiatement déchaîné l’engouement de nombreux spectateurs et lecteurs.

Nous nous devions de rapidement répondre à leurs attentes fébriles et avons donc décidé de partir avec une curiosité non dissimulée à la rencontre de leur coach et entraîneur, M. Barnab Tapoff, en gravissant les marches de sa luxueuse demeure de Meverly Bills.

« Depuis le début de l’Esprit Bowl, la curiosité, puis un certain nombre d’interrogations se sont cristallisées autour de la nouvelle équipe que vous dirigez, les Lollypop Suckers ; Nous vous remercions donc d’avoir répondu à notre demande en nous invitant chez vous afin de lever le voile sur cette équipe encore mystérieuse pour nos lecteurs. J’en profite aussi pour vous remercier de votre chaleureux accueil, votre demeure est vraiment superbe. »

« Oui, et vous n’avez pas encore vu le Jacuzzi [Rires] ! Vous en profiterez j’espère à la fin de l’interview. Il a été bâti au sous-sol sur les fonds de représentation. Il est donc normal que vous en profitiez. Enfin, pour répondre à votre première remarque, je suis également ravi de pouvoir, en tant qu’humble salarié de la Glôbô Corporation, satisfaire votre curiosité de petit pervers. »

Lire la suite de l’interview…

Esprit Bowl 2010

Esprit Bowl 2010, c’est parti !
A peine les hostilités de l’Esprit Bowl 2009 terminées, que le massacre reprend de plus belle avec… l’EB10 !!
Éponger le sang, repeindre le gazon en vert et les dalles en gris… ni vu ni connu, n’effrayons pas la bleusaille des 10 équipes toutes neuves.
Orcs, Nains,  Elfes Noirs,  Sylvains,  Humains,  Skavens,  Gobelins (toujours menés par l’ignoble Karl’Os), … Qui pour succéder aux Brakeurs de Bastogne ?

Le calendrier est tiré, faites vos jeux… rien ne va plus!! Affrontements lourds/légers pour débuter, et trois derbys raciaux dans les deux dernières journées,  le reste à l’avenant… les investisseurs veulent du sang.

Une première journée qui démarre sur les chapeaux de roues avec 22 blessés et 2 tués :
– Les Nains des Bugman’s Beer Quaffers gagnent le match d’ouverture 2-0 face aux Elfes noirs du Thorn Niole (qui n’avaient pas eu le temps de s’échauffer).
– Les Red’s Killers prouvent qu’ils ne sont pas des mythos en dézinguant (2 morts et 1 blessé) les blitzers Orcs de la Baffe Verte, qui arrache le nul in extremis.
– Les Sylvains des Ulthuan Globbe-trotters l’emportent 3-1 face aux Gobelins des Lollypop Suckers, après une foire d’empoigne (6 blessés, 8 K.O.) mémorable entre les 2 escouades d’allumettes du tournoi.
– Autre match violent (8 blessés), les Fromages Qui Pue Skavens battent 2-1 les Nabots Nobos Nains en les prenant… de vitesse (2 blessés et 2-0 après 5 tours).
– Les Orcs Gros Ricots ont tranquillement battu les Elfes Noirs des Soda Mosa, leur infligeant 3 blessés et 2 touchdowns, sans riposte aucune (« mes joueurs étaient plutôt Mosa ce soir… » dixit leur coach, le vil Karmi Dedas).

– « Ils ont vraiment des sales gueules cette année Jim… »

– « Et leur odeur Bob, nan mais vous sentez cà ? »

Finale de l’Esprit Bowl

– « Eh bien Jim, les 2 finalistes de l’Esprit Bowl sont désormais connus, et que de surprenantes péripéties pour en arriver là… »
– « Oui Bob. Les Glands, dominés 4-1 puis 5-2 par les Sewers, ont finalement passé les rats à la trappe en 1/2 finale. Les Brakeurs ont laminé les Pogneurs, qui se sont hissés jusque là… la rumeur murmure qu’un puissant laxatif versé dans les boissons des Morpoks, n’est pas étranger à la qualification des gobelins… »
– « Laissons ces spéculations controversées à d’autres Jim, et revenons à nos moutons: cette finale, que vous inspire t-elle ? »
– « Les Brakeurs ont remporté 3-2 les précédentes confrontations, mais la donne a changé Bob. Les elfes ont élevé leur niveau de jeu et font rarement dans le complexe d’infériorité. Bien malin qui peut prédire le futur vainqueur… »
– « J’ajoute Jim, que les déclarations tapageuses de Leurik Antonay quant à l’ambiguïté sexuelle de son homologue, laissent à penser qu’il cherche à déstabiliser des Glands en pleine confiance. »
– « En effet Bob: la 2ème attaque du tournoi va de suite tenter de mettre le feu pour faire douter la 2ème défense du tournoi… qui va vouloir poser le pied sur la balle et sur les danseurs, afin de prendre la direction du bal… »
– « Oui Jim, il y a fort à parier qu’il n’y aura pas de quartier et pas de round d’observation, et il ne va pas falloir arriver en retard… »
– « En effet Bob ».
– « Tout à fait Jim. »
– « Aaah Bob… »
– « Mmm Jim… »

Retransmission et nom du vainqueur

Gros calibre

7.62 High Calibre

Tout ce qui se trimballe en marcel moite, assisté d’armes de gros calibres, sous une chape de touffeur tropicale, n’a pas naturellement la distinction des romantiques explorateurs d’antan.

Y en a t’il encore un parmi ceux là qui, bercé par les fictions d’aventure de sexe et d’exotisme; songe à tendrement coucher la Reine de Saba ? Y en a t’il un seul parmi ceux là qui rêve d’une dynastie princière, fruit des ébats sur l’autel sacré des sept cités de Cibola ?

Un seul sûrement, mais pas parmi les mercenaires sans idéaux, les gueules cassées, rugueuses de « 7.62 high calibre », le dernier successeur de Jagged Alliance.

7.62 High Calibre sur Esprits.net