Combat Mission : Shock Force – Ze Test

Dernière nouvelle, suite a la vague récente d’attentats perpétrés partout partout dans le monde, la police mondiale Américaine décide d’attaquer la Syrie après avoir achetée une villa en bord de mer au président de l’ONU. De notre envoyé spécial, Ivan, en Syrie…

Alors est-ce que Battlefront à vendu son âme aux hamburgers grassouillets de l’autre côté de l’atlantique ? Est-ce que le joueur Syrien se verra, je ris, cantonné à servir de carpette pour les M1A2 Abrams ou de planche de tirs pour le GI US ?

En gros, quelles sont les qualités du soft et est-il juste de le nommer « jeu » ? Est-il le digne successeur de cette série mythique, incomprise du grand public ? La réponse est…. dans le test. Non ne me remerciez pas, c’est normal.

Enjoy.

Combat Mission : Shock Force

Combat Mission : Shock Force est le petit dernier de la série.

Il se démarque des autres avec son théâtre d’opération (très critiqué) : une éventuelle invasion de la Syrie par l’armée US, après une vague d’attentats terroristes.

Nous voici donc aux commandes des armées US et de sa technologie face à la Syrie qui a un équipement un peu plus modeste. N’allez pas croire que la Syrie va se faire écraser par les exportateurs de McDo, bien au contraire. Les deux camps utilisent un armement différents et des tactiques différentes. Il faut juste savoir comment exploiter à bon escient les points forts de chacun, et connaître leurs points faibles.

Le camp US est pour la force brute, quand il tire ça fait mal. Son réseau de communication est bien développé et chaque unité pourra donner la position du méchant à son frère de hamburger.

En face, la Syrie qui a à sa disposition beaucoup de cousins qui informeront le QG des mouvements du Grand Satan, mais aussi un équipement Anti-Char redoutable.

Là où les forces US devront avancer avec prudence en territoire urbain, le Syrien sera à son aise avec ses techniques de guerillas et son armement non conventionnel.

Là où l’américain pourra débouler dans son Abrams avec du death metal plein les oreilles et du boulgour plein la bouche, le Syrien devra rester planqué et compter sur sa capacité de mouvement et de manoeuvre et sur ses unités d’élites qui n’ont pas à rougir de la comparaison avec l’adversaire.

Jouable en tour / tour avec le système WEGO (chaque camp donne ses ordres et la résolution se fait en simultané) ou en temps réel (sans tomber dans le clic frénétique), la grosse évolution du jeu tiens à sa simulation des détections et des communications inter-unité.

Pour plus de détails, je vous invite à consulter ces topiks sur nos forums :

Topik général avec quelques AAR en solo
AAR d’un petit PBEM très rapide
AAR d’une partie plus ambitieuse en cours

Dates de sortie :
* 10 août en version boîte en France (édité par Koch Media)
* 27 juillet en téléchargemet sur le site de Battlefront