Combat Mission : Battle for Normandy

Carlos Ambush !

Prendre en main le jeu sans migraine.

La volonté d’ascension sociale est une valeur à peu près communément partagée par chez nous, surtout chez ceux qui ont pour voisin le propriétaire d’une conjointe blonde et sculpturale qui semble fournie dans la boîte à gant d’une grosse et cossue cylindrée allemande.
(les vingt derniers mots de la phrase que vous venez de lire peuvent être inversés comme bon vous semble, indice que tout est lié chez les gens biens).
L’actualité aidant, on sent toutefois poindre chez les puissants de ce Monde un respect discret mais bien réel pour les moins bien lotis, presque une main tendue.  Ainsi, notre président lui-même peine à dissimuler sa bienveillante commisération pour les tenants d’une profession probablement bientôt promise à l’élévation et opportunément qualifiée de « personnel d’étage ». L’intitulé était quasi prophétique.
Dans l’autre cage de l’ascenseur, celle vouée aux abîmes par la loi du balancier, on trouvera attendrissant que les puissants puissent arborer une mine aussi défaite et contrite qu’un maladroit voleur à l’étalage.

Il existe toutefois des façons statistiquement plus sûres de grimper dans la hiérarchie que débouler chez un inconnu l’aspirateur à la main. Parmi celles là, très probablement, c’est devenir l’auteur d’un bon gros article en forme de ticket pour la postérité, avec déluge de pétales de rose en bundle.

On n’ira pas chercher plus loin mon intention en vous proposant un tutoriel illustré de « Road to Berlin » pour l’excellent Combat Mission : Battle for Normandy avec des illustrations roulées sur les aisselles, de la blagounette Carambar Premium et un tas de commentaires qui suintent l’intelligence comme un cochon sous l’effort.

Pour un peu, Il ne manquerait qu’une Kate Bush en Pin-up pour égayer tout ça.

Road to Berlin pour les nulsCombat Mission : Battle for Normandy sur les forums.

Laisser un commentaire