Prendre les choses de l’autre côté

Comment ne pas s’asseoir sur la journée de Saint Valentin lorsqu’on est célibataire ?

Sur Esprits.net, nous ne sommes jamais avares de bons conseils, et c’est avec une compassion toute particulière pour le lectorat solitaire, d’habitude si maussade en cette journée traditionnelle d’échanges salivaires et de partage de virus en tous genres, que nous vous proposons de jouir de vos heures de jeu à l’abri des regards concubins.

De nombreux sites proposent en effet en vente et en test une large gamme de Joysticks scientifiquement pensés pour vous. Désigns étudiés, s’adaptant à de nombreuses morphologies parmis les plus improbables, les plus parvenus et soignés s’enrobent de surfaces douces et abritent de petits moteurs à vibrations.

De quoi prendre les choses du bon côté. Merci Esprits.net !

Joysticks chez leguide.com Le Topic hard du mois sur Esprit. 

3 réflexions au sujet de « Prendre les choses de l’autre côté »

  1. Quand on pense que ces fous d’anglais (ou d’américains, je ne sais pas qui l’a inventé) ont osé donner un tel nom à un accessoire pour ordinateur.
    Joystick…Littéralement « bâton de joie ».

    A voir ce que cela a pu me procurer dès mon plus jeune âge (j’ai du tenir mon premier bâton en main dès mes 8-9 ans), cet objet a encore de beaux jours devant lui. J’aimais particulièrement le modèle à ventouses, permettant de ne l’utiliser qu’à une main.

    Le modèle motorisé m’est inconnu, il n’existait pas encore lorsque je jouais avec cet accessoire. Aujourd’hui, je préfère tripoter ma souris, faire glisser la roulette sous mon doigt…Ils savent inventer de belles choses ces informaticiens.

    PS : Il faudrait peut-être mettre une mention « interdit aux moins de 18 ans » sur ce billet, non ?

  2. 8-9 ans, c’est un usage assez précoce.
    Le modèle à ventouse est effectivement pratique pour ce qu’il permet, de l’autre main, de feuilleter les soluces des magazines par exemple. J’ai longtemps regretté que Leisure Suit Larry ou la série Elvira ne soient pas manoeuvrable au joystick.

    L’usage du Joystick reste toutefois de nos jours reservé -ou presque- aux simulations aériennes et offre le moyen de s’envoyer dans les airs avec maitrise et précision, en solo ou multi.
    L’objet est d’ailleurs généralement plus fiable que les humeurs de votre souris habituelle

Laisser un commentaire