Chevaliers et vieilles charrettes

King Arthur

Légende arthurienne.

Ne faut-il pas être foutrement dérangé pour préférer les Dames des  lacs aux filles des plages tropéziennes ? Les ponts de l’épée au téléphériques de Courchevel ? Les récipients mystiques et usagés au contact glacé d’un mojito ?
Si par le passé, les vieux matadors des forums se sont faits suffisamment divers et mordants pour ne jamais tenir ensemble un commun langage du bon sens;  il est aujourd’hui suspect, et même inquiétant que ces figures du site, aujourd’hui perclus des affres d’un gâtisme bavard, convergent d’intérêt pour mettre en lumière « King Arthur », un jeu d’ascendance roturière.
Il est encore épineux pour leur cas de trancher entre l’effet d’une sincère « Fata Morgana », ou la perspective perverse et sénile de lacérer les jupons de Guenièvre.
A des fins de diagnostic et nonobstant une possible trépanation collective, le mieux est encore sans doute de vous essayer à la démo de King Arthur, une possible alternative  aux Total War.

King Arthur sur EspritsLa démo sur Steam

3 réflexions au sujet de « Chevaliers et vieilles charrettes »

  1. M’enfin, faut il être foutrement pervers pour préférer les côtes bétonnées d’une Méditerranée dégueulasse aux côtes Bretonnées d’une Manche revigorante ?

  2. L’objectif était de secouer les vieux…
    Etant donné que j’ai toujours ma capacité à faire des commentaires ici, je retiens trois hypothèses

    1- ils l’ont bien pris
    2-Il n’ont rien lu
    3-Sitôt lu la troisième ligne du billet, il avaient oublié les deux premières…le Grand Mal de l’âge….

Laisser un commentaire