Retro-Rêveur

Retro-Rêveur

Une invitation au souvenir…

 …et au voyage.

Les œuvres d’imagination se nourrissent d’une frontière floue, d’une marge épaisse mais qu’il est pourtant difficile de délimiter, entre le réel et l’impossible. Elles érigent l’improbable comme vérité et tracent avec la complicité du spectateur, ou du lecteur, une limite de croyance déplacée au-delà des certitudes du quotidien.
Le genre « Fantastique »  particulièrement, s’attache d’abord à déplier une toile de fond nécessairement conforme au Connu. Le glissement fantastique tient le plus souvent en l’apparition d’un élément étranger, un ingrédient bizarre, un zeste incongru; et c’est à l’auteur de s’assurer et de convaincre, pour nous emporter dans son univers, de la cohérence de son impossible composition.

L’enfance, l’adolescence et jusqu’au seuil de l’âge adulte me semblent être les terreaux les plus fertiles  à la maturation définitive d’une sensibilité aux œuvres de ce genre. Et je ne peux pas envisager que la lecture de Comics n’aient pas eu jadis une influence sur certains adultes -aujourd’hui vieillards- d’avoir  un regard particulier sur leur existence. Beaucoup plus proche de nous, il faudra sans doute encore quelques années pour juger si Harry Potter mérite de se ranger aux côtés du Seigneur des anneaux où d’autres fresques majeures.

A titre personnel, durant ma propre adolescence et aujourd’hui encore, peu d’œuvres et peu d’expériences de jeu m’auront autant marqué que la lecture des textes-souvent- et jouer -trop peu malheureusement- à Rêve de Dragon.
Un statut rare et privilégié dans mon esprit qui justifiera je l’espère à vos yeux, la lecture d’une présentation de son univers onirique.

Rêve de Dragon : Une invitation au voyageLa chimère aux milles rêves (fansite)l’image à laquelle vous avez échappé.

One thought on “Retro-Rêveur

Laisser un commentaire