Hiroshima mon Amour.

Hiroshima mon Amour.

Fallout 3

Les privations de l’armistice…

Si la morale chrétienne hurle à la pensée que pendant l'Acte d'Amour on puisse être trois et même, lorsque le mobilier le permet, davantage ; elle est symétriquement et étrangement sourde aux cris de satisfaction de ceux qui ont la prétention de l'accomplir seuls.

En Amour, deux semble donc être définitivement un idéal, et c'est ce même chiffre qui vous assurera les jouissances vidéo-ludiques les plus durables et sincères : entre le Jeu et Vous.

En effet, depuis des temps fondateurs, quels qu'en soient l'innovation et l'expertise, rien ne saurait jamais expliquer qu'un joueur ait été capable de discerner sous les crépitements électroniques de "Pong", le halètement guttural d'un athlète en short blanc et bras d'acier...sinon la part de fantasme libido-ludique du partenaire qui fût aux commandes et transcenda jadis les deux célèbres et désespérantes barres blanches.

Lorsque c'est un jeu de rôle informatique, qui laisse la part belle au processus complexe du « moteur imaginatif » le phénomène crucial d'immersion n'en est que plus prégnant. L'alchimie est parfois si subtile et délicate que bien peu de choses constitue la frontière tenue entre l'excitation incontrôlée et le désappointement frigide de celui qui joue.

Aujourd'hui, dresser l'inventaire clinique des défauts objectifs de Fallout 3 pourrait être une longue litanie et le résultat, remplir de gros sacs ventrus. Fallout 3 n'est pas vraisemblable mais il est suggestif, capable d'ouvrir dans vos rêveries une fenêtre inquiètante vers quelque futur incertain et morbide. Bethesda nous livre une production paresseuse et perfectible... Mais qu'importe donc puisque l'essentiel n'est pas là : Refuseriez-vous d'embrasser la bouche d'une divine nymphette prénommée « passion » pour la simple raison qu'elle se présente à vous...enrhumée ?

Fallout 3 sur Esprits.net--   l'image à laquelle vous avez échappé--  le test nucléaire, très bientôt...

One thought on “Hiroshima mon Amour.

  1. Je m’interroge sur la capacité de Carlos a aimé les daubes, a t’il mauvais gout ou est il le mauvais gout incarné ? (Vous avez 4 heures) 😉

Laisser un commentaire