Monaco

Monaco

Mise en bière.

…Ceux qui vont courir te saluent.

Il m’a toujours semblé étrange que la principauté de Monaco, à l’instar de Rio de Janeiro, ne s’enorgueillisse pas de son propre carnaval. Il y a pourtant longtemps que les nymphes empailletées au sexe incertain s’exhibent, bon gré mal gré, sur les papiers glacés du monde entier. Le maître du char princier lui-même, sous la chaste robe de bure qu’il plaisait à montrer jadis aux distingués visiteurs, laisse aujourd’hui sonner le tocsin frivole et festif d’un pervers pépère qui sait ce que « service » veut dire.

Mais le rocher de Monaco, c’est d’abord son circuit mythique et son apologie bourgeoise d’une vitesse urbaine décomplexée. Depuis qu’une ex-égérie cinégénique a lancé la brève mais mémorable mode de la cabriole routière en famille, la vitesse et ses spectaculaires conséquences illuminent avec constance les jours indolents des plus illustres habitants du bourg.

Fangio a fabriqué sa gloire sur l’asphalte de Monaco, Bandini y perdit un peu plus tard la vie. On ne saurait passer outre le spectacle que nous réserve ce rendez -vous annuel.

Il est à noter avec une satisfaction secrète et malsaine que, eut égard à la nature des abords fréquentés du tracé, Monaco est le seul circuit du championnat où une monoplace qui s’écrase dans la foule à toutes les chances d’œuvrer profondément, dans sa course sanglante, pour le rapprochement de l’espérance de vie des plus pauvres de notre planète et de celle des mieux nantis.

Le Grand Prix de Monaco, c’est demain, mardi 4 novembre, sur Formule Dé seulement…et les courageux s’élanceront…comme un ouragan.

Edit du 4 novembre : Résultat du Grand PrixLe Grand Prix de Monaco comme si vous y étiez.

One thought on “Monaco

  1. Jolie victoire indiscutable de Phil jo.
    Belle bagarre aux poings entre Scriba et Lafrite.
    Il y avait du spectacle encore ce soir 🙂

Laisser un commentaire