Société en tube.

Société en tube.

Dans les années quatre-vingt mon père prédisait l’échec de la Peugeot 205.

Il n’en était pas à pas son premier coup d’essai de « visionnaire ». Dans les années soixante il avait annoncé le retentissant échec de la frite surgelée.

Malheureusement, je crains que cela soit un atavisme.

Je n’aurais pas parié un kopeck sur un site proposant aux gens de mettre en ligne leur vidéos faites à la maison, et j’aurais surtout annoncé haut et fort que je ne voyais surtout pas qui viendrait les regarder.

La bonne nouvelle c’est que je n’ai pas embrassé la carrière de voyante.

Comme probablement une majorité de gens, j’utilise YouTube essentiellement pour trouver des extraits de films, des clip vidéos, bref une sorte de mémoire collective, d’INA du Net . Quasiment jamais je ne m’attarde sur un commentaire vidéo (affligeant) une production personnelle (désastreux) ou un film de vacances (catastrophique). Les YouTube awards semblent apporter de l’eau à mon moulin. Je vous laisse juge de la qualité des…..winners.

A deux exceptions près.

Le Tetris humain et surtout le poétique et subtil My name is Lisa. Je prédis que l’auteur de ce court métrage……hein ?…….Non, rien.

2 thoughts on “Société en tube.

  1. Je viens de voir « My Name is Lisa », C’est un must have seen…vraiment touchant…et la gamine attachante dans son jeu

  2. Idem, dommage que je ne comprenne que dalle à l’anglais. ^^

    Par contre, pour YouTube, je n’ai jamais pu le blérer. J’ai toujours largement préféré DailyMotion, que je trouve plus convivial, plus agréable à utiliser, et qui possède une communauté probablement plus restreinte mais plus présente.
    Et puis on trouve moins de vidéo sur DailyMotion, mais on y trouve les meilleurs.

Laisser un commentaire