Le p’tit boucher de la rue Talouard

Le p’tit boucher de la rue Talouard

Universtotalwar.fr succède à Totalwar.fr

Le matin même du départ du boucher de la rue Talouard, les rumeurs allaient déjà bon train entre les clients fidèles qui se pressaient contre le rideau baissé. Celui qui les années fastes comme celles de disette apostrophait le chaland d’une voix de stentor qui faisait trembler sa moustache n’avait en effet donné à personne ni signal, ni raison à son étrange et imprévisible disparition.
Les badauds incontinents qui martelaient le pavé ce funeste matin ne manquaient cependant pas de verve pour lui en trouver.

Les plus modérés évoquaient une probable et bénigne toux hivernale. D’autres murmuraient que ce pouvait être une fuite prudente car, disait-on parfois, la composition des terrines était dernièrement des plus suspectes. Chez de rares mais parmi les plus gouailleurs, on affirmait sans honte qu’il était notoire que le tenancier fût suspect d’odieuses pratiques professionnelles à l’image, du reste, de ses mœurs sexuelles dissolues.

On lança même l’idée d’un meurtre crapuleux.

Certains s’avisèrent bien vite à ces mots de parcourir en sens inverse le chemin jusqu’à la sécurité de leurs foyers, comme si l’assassin même fût à leurs trousses. Mentalement, on se promettait toutefois de revenir le lendemain.

Mais l’échoppe n’ouvrit pas le lendemain, ni le jour suivant, ni aucun de ceux se succédèrent jusqu’à l’hiver…

La superette locale profita longtemps de cette situation et nombreux sont ceux qui finirent par acquiescer au nouvel ordre des choses en susurrant « on n’arrête pas le progrès »

Mais depuis peu, un étrange petit bonhomme chargé de pots de peinture descend quotidiennement la rue Talouard, s’arrête devant la vielle boucherie et entreprend en sifflotant et d’une main vigoureuse d’en rafraichir la devanture. Les anciens n’osent piper mot mais observent à travers leurs persiennes ce mystérieux manège

Aujourd’hui même, le rideau de fer s’est levé. Devant un nouvel étal et vêtu d’une blouse immaculé, ce même petit bonhomme se tient droit, les deux mains posées sur ses hanches et balance son regard bleu et franc de part et d’autre de la rue. Sa bonne mine et ses joues rubicondes arborent un sourire malicieux.

La rue Talouard a un nouveau boucher.

Universtotalwar.fr
La section Total War sur Esprit

4 thoughts on “Le p’tit boucher de la rue Talouard

  1. Hop, je me commente tout seul 😛
    Par une étrange synchronie dont seuls les habitants de la rue Talouard sont capables, le Clan ODT lance simultanément son « site total War généraliste » en lieu et place du site de Clan
    http://clan-odt.net/
    Perso, des coincidences comme ca, ca me fait sourire…;)

  2. dingue cà, juste derrière la rue talouard, à l’ angle de la ruelle Farchot et de l’ avenue des frères Picots, un charcutier !!
    ma bonne dame, qui sait ce que demain nous réserve. un tripier place marcel Pichevin ?

  3. Ahhh…. c’est pour çà les ODT devant leurs blazes … 😆

    Esprits-As sent le putch … 😆

Laisser un commentaire