Talleyrand apprécie la soupe à l’oignon

Talleyrand apprécie la soupe à l’oignon

La sagesse populaire, jamais à court d’aphorismes qui fleurent bon les senteurs agricoles, nous affirme que c’est dans les vieux pots qu’on fait la meilleure soupe. Mais lorsque qu’un Bavarois en casque à pointe, un janissaire enturbanné et un Berrichon en képi rouge, animés d’intentions mortelles, vous y plongeront la tête , soyez certain que personne ne vous entendra le crier !

Diplomacy, jeu de plateau et de négociation, n’a en près de cinquante années d’existence jamais démenti sa légitime notoriété.

Ce n’est qu’à l’appréciation de sa bonne bouille encore juvénile qu’on hésitera à le placer aux côtés des vénérables Échecs ou du jeu de Go.

D’ailleurs, cette hâtive comparaison donnera sans doute une fausse opinion sur la nature de Diplomacy à ceux qui ignorent encore tout de ce monument ludique.

Jeu de conversation, de conviction, de bluff, de roublardise et de trahison par excellence, Diplomacy, lorsqu’il est joué à sept vous ensorcelle et vous environne immédiatement du charme ancestral des relations épistolaires entre nations du début du siècle dernier.

Diplomacy vous grise et vous ennivre… et dans les instants d’emportement qui vous procure, vous n’aurez que de méprisables pensées pour ses puériles copies, tel Risk, qui est à son grand frère ce que la chicorée est au Grand Cru Colombien.

Une horde d’émotions s’immisce, se répand et investit durablement la psychologie du malheureux qui s’y laisse prendre. On attribue aussi bien à sa pratique l’extinction d’amitiés autrefois solides que…des cas de divorces !

Vous trouverez sur esprits.net une présentation de ce jeu et dans la section qui lui est consacrée, quelques exemples du « jeu épistolaire » qui, de bonne grâce, happe l’attention de tous les joueurs.

Pour les curieux, le lien Wikipédia qui va bien et le site qu’il est beau pour jouer en ligne. A ceux qui ne l’auraient pas encore saisi, je rappelle que la pratique de Diplomacy est totalement gratuite et ne nécessite pas de télécharger un quelconque programme.

A noter sur votre petit calepin que deux parties online vont, dès la mi-septembre, animer nos pages.

Une place reste à prendre !

3 thoughts on “Talleyrand apprécie la soupe à l’oignon

  1. Ca à l’air super bien ce jeu !
    J’suis un petit peu le vagabond du net : je laisse un premier commentaire comme font les collègues avec une pièce dans un galurin sur la chaussée, ca incite à donner 🙂

  2. quelle misère : faire un preums sur son propre sujet pour faire croire qu’il est intéressant tss tss tss ! 🙂

  3. Ca fait limite mégalo : je poste un sujet et je commente direct… 😉
    Tu aurais pu prendre un autre pseudo pour la jouer discretos…

Laisser un commentaire