Pour une pièce et un godet, il vous chantera son infortune

Pour une pièce et un godet, il vous chantera son infortune

L’adepte désabusé des jeunes filles graciles à la cuisse légère, le Chantre des piécettes dorées et trébuchantes n’en est certes pas à son coup d’essai : Voilà bientôt deux ans que le petit jeu sympathique dont il est la triste figure de prou a vu le jour pour bien vite retomber dans l’oubli. Triste époque pour les ménestrels…

Fuyant ces heures sombres vouées à la débauche et l’alcool, boudé de tous, c’est donc à présent pour un prix modique -que dis-je ? quasi donné- que The Bard’s Tale vous envoutera de sa mélodie sarcastique, immorale, grossière, pétillante, navrante et profondément jouissive…

A l’heure où Obispo fourbit peut-être depuis son antre nauséabonde un prochain disque, il vous reste -Béni soit le Barde !- encore une chance de préserver vos esgourdes de sa sirupeuse litanie.

Alors, faites un beau geste : essayez The Bard’s Tale même si le Barde, pour l’avoir côtoyé quelque peu, ne vous le rendra sûrement pas !

L’article sur le forum

5 thoughts on “Pour une pièce et un godet, il vous chantera son infortune

  1. Je (re)précise que Nitouche est Carlos et Carlos est Nitouche. N’en rajoutez pas…rien qu’a écrire ces mots, je m’excite tout seul 😛

  2. ah bon. je croyais que c était Nicole Nitouche, dite « Aninie cordy » ce qui m expliquait cette jalousie farouche envers nos artistes populaires enguagés.

  3. je me disais aussi le niveau de la news était tellement ridicule que ça ne pouvait pas être quelqu’un de sérieux 😛

  4. Ey Scriba, tu tape sur un clavier Tchèque ou quoi ? :p

    Remarque ca vous apprendre à encoder en UTF-8 sur esprits.net. ^^

Laisser un commentaire